Le journal de mamie Paulette : 23 avril 1943

sommaire du journal

Charray – Châteaudun = 12 km

Petit déjeuner copieux qui n’a rien d’un Vendredi Saint :

tartines avec pâté de viande / tartines avec fromage / café au lait

Il pleut, il pleut toujours.

Pour déjeuner, il y a peu de choses à préparer :

oseille aux croûtons et à la crème / oeuf dur / salade à la crème / fromage / gâteau de semoule au chocolat

Madame Badaire tient à ce que soient préparées 4 tranches de pain et de pâté pour notre goûter.
Jusqu’alors, nous sommes encore très indécises sur la façon d’effectuer notre retour. Nous pensons nous rendre à Bonneval que nous connaissons bien et repartir de là en train.
Nous quittons Charray il est près de cinq heures et nous faisons sur la route nos adieux à Madame Badaire. Le ciel est éclairci mais vers Châteaudun, il bruine. Aussi c’est dans cette ville que nous nous arrêtons, non loin de la gare (Hôtel Saint-Louis)
Nous faisons enregistrer nos vélos et revenons nous laver et dîner :

soupe à l’oseille / oeuf à la tripe / haricots / salade

Une pomme de Madame Badaire complète le repas.
Demain réveil à 4h1/2 pour le train du matin.
Nous payons avant de nous coucher et demandons qu’on nous réveille. Les draps sont d’une merveilleuse douceur.

Temps : pluie du matin et du soir

Share
Translate »