Revenir à Le journal de mamie Paulette

Le journal de mamie Paulette : 18 août 1943

sommaire du journal

Le Bugue – Campagne – Meyrals – Sarlat = 29 km      total = 447 km

Ce matin nous reprenons la route assez tard après un petit déjeuner d’adieu, le même qu’hier. Nous héritons du pain de nos voisins et de tickets mais ils sont de la 1ère quinzaine. Passeront-ils ?

Nous allons à Sarlat, seule grande ville maintenant.
La route pour y aller monte et descend, mais les points de vue y sont très étendus. Nous n’en avons encore eu de semblables car ceux-ci donnent sur une région vraiment vallonnée : plusieurs coteaux s’étageant à perte de vue. Jusqu’ici nous n’avions de vue que sur des plaines ou des  côtes. Tout est planté de châtaigniers : nous n’en avons jamais tant vu ! Les seules cultures sont des rangs de vigne, de maïs et de tabacs qui alternent dans les champs.

Les raisins de la route ne sont pas mauvais. Et ils contribuent à ce que nous trouvions vraiment que le Sarlatais est la plus belle région que nous ayons traversée jusqu’ici.

Nous déjeunons à 1km de Sarlat
Bouillon gras aux légumes / salade de tomates / lapin / purée pommes  terre / compote pommes et poires

A l’entrée de Sarlat nous trouvons une chambre et à 2h nous partons dans la ville à la recherche d’un coin pour être à l’ombre et au frais. Nous découvrons alors que Sarlat est une ville intéressante et le centre d’une région touristique. Dans le jardin public nous trouvons une place et Jeannine tricote.

A l’ombre : 43° !
A goûter : 1kg de pêches-abricots
Dîner : potage maigre aux légumes / saucisson / oeuf sur le plat et tomates sautées / haricots verts salade / 2 pêches

Maisons datant du 12è, 13è siècles. De nombreuses bandes de scouts qui rentrent tard le soir.

Share
Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)