W.E en alpes du sud – objectif 2802 m

Philippe PERROY dans les gorges du Bachelard

Un grand week-end : UBAYE – MERCANTOUR  les 25-26-27 juin 2021

Participants : Agnès, Fabienne, Isabelle, Lucie, Pascale, Alain, Dominique, Eric, François, Gérard, Henri, Jacques C, Jacques F, Joseph, Jules, Nicolas, Pascal, Patrick, Pierre-Philippe, Philippe

vendredi 25 /06/21 :

14h : presque tous les participants sont présents chez Jules ; certains nous rejoindrons directement à Barcelonnette, et un autre, cycliste affûté et courageux est parti en vélo le jeudi de Grenoble pour nous rejoindre le vendredi à Barcelonnette, en passant par la route des « écoliers » !

Tout le monde s’active pour charger la remorque porte-vélos qui sera tractée par un minibus, que Marcel, notre fidèle chauffeur et suiveur conduira. Deux autres véhicules équipés de porte-vélos feront partie du convoi à destination de Barcelonnette, ou plus précisément au centre sportif d’oxygénation Jean Chaix ou son directeur  Gilles ADAMEK nous réserve un très bon accueil.

Après déchargement des vélos et mise à l’abri dans une grande salle, nous prenons possession des chambres et nous nous retrouvons pour le repas du soir durant lequel les dernières consignes pour le lendemain nous sont données.

Courte soirée avant d’aller dormir.

Samedi 26/06/21:

La grande boucle commence.

le groupe au départ du centre sportif Jean Chaix à Barcelonnette

  • Itinéraire :

Départ du centre en direction du col de la Cayole (2324m) en suivant la D202. Descente du col pour rejoindre Guillaumes puis prendre la D29 en direction de Valberg en passant par Péone. De Valberg, rejoindre Beuil et prendre la D30 en direction de Roubion ; avant d’arriver à ce village, dans une épingle prendre une petite route qui monte au Bouisse où se trouve notre gîte.

  • Conditions :

Beau temps, chaud, frais le matin (13° à 8h). Les routes sont globalement très roulantes et pas encore envahies par trop de véhicules.

au col de la Cayolle

  • Commentaires :

Les choses sérieuses commencent : tout le monde se prépare fébrilement et une excitation mêlée d’anxiété se lit sur les visages, mais dès les premiers coups de pédales, c’est le plaisir de rouler et d’admirer les paysages qui prennent le dessus. La montée au col est agréable : la route serpente entre les gorges étroites du Bachelard, la forêt, puis des alpages fleuris. Nous nous regroupons au col avant de commencer une longue et belle descente de 30 km, longeant les gorges du Var jusqu’à Guillaumes. Après une pause-café, nous commençons la montée en direction de Péone ; dans les gorges de la Tuébi la chaleur devient vite pesante réverbérée par des falaises plein sud au bord de la route. Petite halte pour certains à la fontaine de Péone pendant que d’autres continuent directement à Valberg (1673m). Nouveau regroupement avant de poursuivre vers Beuil en passant par le petit col St Anne (1650m). Après Beuil, laissant à notre droite la route des gorges du Cians, nous franchissons la dernière difficulté de la journée, le col de la Couillole (1678m) avant de redescendre au hameau de Roubion les Bouisses. Fin de notre étape, il est 17h !

Le gîte est situé en pleine nature, nous couchons dans des dortoirs de 4-5 places. Un couple chanceux a le privilège d’occuper une cabane isolée au milieu des poules et des chèvres !!! Après un repas copieux et équilibré, tout le monde se couche en pensant et/ou en redoutant la journée du lendemain. Ce fût une très belle première journée avec un itinéraire varié dans un cadre changeant. Marcel, fidèle chauffeur suiveur, se postant avec bienveillance dans différents endroits, nous permettant d’ajuster le ravitaillement et l’équipement.

Dimanche 27/06/21 :

le groupe au départ du hameau de Roubion les Bouisses

  • Itinéraire :

    village perché de Roubion

Des Bouisses, descente vers Roubion (typique village perché surplombant les gorges de la Vionène ) que nous visitons vélos à la main, à cause des ruelles en escaliers, et nous reprenons la descente vers notre point le plus bas : St Sauveur sur Tinée (500m).

De là, commence une longue et fastidieuse montée sur la D 2205, longeant les gorges de Valabres jusqu’à Isola, puis longeant la Tinée jusqu’à St Etienne de Tinée. Pour le plaisir des forçats de la route… direction col de la Bonnette, et pour certains, la côte 2802m sur la route la plus haute d’Europe. Descente sur Jausiers et retour au centre Jean Chaix, Barcelonnette.

lacets du col de Restefond versant 06

  • Conditions : beau temps le matin au départ avec une température moins fraîche que prévu. Le temps se couvre au fil de la journée, pour devenir menaçant mais sans précipitations. À 14 h la température est de 15° à 2802m. L’état des routes est bon et notamment la descente vers Jausiers car cette route, fermée à certaines périodes, sert de piste d’essai à Michelin pour des tests de pneus.

    sur le toit du monde des cyclos…en France

  • Commentaires :

Une nuit calme à la fraîche nous a permis de récupérer et de prendre des forces pour une journée qui s’annonce éprouvante. Chacun peaufine son équipement et son ravitaillement sachant toutefois, que tout le long du parcours, le fourgon sera là pour nous permettre de gérer au mieux vêtements et fringales : compte tenu des différences de forme physique des athlètes et de la longueur du trajet, il a été décidé de ne pas faire de regroupement pour éviter un temps d’attente en altitude. Départ donc à 8 h pour la longue descente très roulante jusqu’à St Sauveur que nous atteignons après avoir perdu 1000 m de dénivelé. De ce point bas, nous partons pour 54 km de montée et plus de 2300m de dénivelé. Au bout de quelques heures, apparaît le col : la récompense !!! Pour certains à qui il reste de l’énergie, la dernière épreuve se présente, valider par des pentes à 15% la côte de 2802.

le Restefond versant 04

Passée cette épreuve, et dans la satisfaction d’avoir réussi la boucle, la fatigue s’envole vite, nous entamons la grande (33 km) et dernière descente. A mi-course, nous effectuons une halte à l’auberge « altitude 2000 » pour déguster une délicieuse tarte aux abricots accompagnée d’un thé aux coquelicots ! Puis la descente continue, nous laissant couler vers la vallée, toute fatigue oubliée mais la tête pleine des paysages enchanteurs des alpes du sud… les jambes sont un peu lourdes quand même !

Tout le monde se retrouve au centre Jean Chaix à Barcelo : pas d’accident, pas d’incident technique.

C’est la fin d’un week-end magnifique attendu et redouté et qui restera pour tous un souvenir marquant.

Qui remercier ?

Merci tout d’abord à Jules, notre président, instigateur et moteur de ce projet et qui a su donner l’impulsion aux participants et relancer ceux qui doutaient.

Merci à ceux, qui, dans l’ombre, ont participé à l’organisation

Merci à Marcel, qui une nouvelle fois à accompli au mieux sa mission de transport et d’assistance

Marcel, fidèle ex CTG et ami depuis 1 demi siècle

Merci enfin à tous les participants pour leur motivation, leur courage, leur esprit d’équipe et leur convivialité qui sont les caractéristiques majeures du CTG.

moment de convivialité à l’auberge « altitude 2000 »

 

À bientôt pour d’autres aventures qui enrichiront la vie du club et de ses membres.

Share

3 Commentaires

  1. Face à la modestie et l’humilité du groupe je reste très impressionné et émerveillé par une telle aventure. Il me faudra certainement plus de 3 ans de pratique régulière du cyclotourisme pour espérer partager de tels moments avec vous.

  2. Super l’article ça donne vraiment envie de recommencer
    Encore merci à Jules pour cette proposition.

  3. bonjour les 5 filles et les 17 garçons du WE en Ubaye et Mercantour .

    – c’est grâce à vous que ce WE a pu être organisé….et grâce à votre bonne humeur qu’il a été réussi.

    – vous avez été endurants, bien préparés, prudents, le matériel bien entretenu….vous faites partie de l’élite du cyclotourisme …

    – merci à Philippe PERROY qui a bien voulu se coller à la rédaction d’un compte rendu, qui fera certainement envie à nos lecteurs de poser leurs roues dans les alpes du sud aux prochaines vacances ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)