Villard de Lans – Vercors sud, le dimanche 26 juillet 2020

Villard de Lans, 8h15…
Les premiers CTG arrivent au(x) lieu(s) de départ annoncé(s) ou supposé(s) !
Température : 12° , quelques gouttes de pluie avant d’arriver…
La plupart des 14 participants (dont 6 féminines) avaient prévu une veste d’appoint, Kway, manchettes etc… mais pas tous !

La Plaine d’Herbouilly

Heureusement, le circuit nous proposait d’emblée la montée vers Bois-Barbu, puis au col d’Herbouilly.
Notre premier arrêt provoqua notre admiration devant la magnifique plaine d’Herbouilly, très colorée, mais aussi devant les acrobaties de Raoul le chamois qui tentait d’accéder à la table d’orientation et d’informations située au-dessus de nos têtes.
Raoul le professeur improvisé nous donna les explications nécessaires et utiles.
Pour ceux qui veulent en savoir plus sur le sujet, rendez-vous aux pages suivantes :
La plaine d’Herbouilly, dernier bastion de l’habitat des hauts plateaux du Vercors ?
L’essentiel de l’APPB de la plaine d’Herbouilly

La belle descente jusqu’à Saint Martin du Vercors fut un régal.
A partir de Saint-Martin, après avoir dégusté notre premier café de la journée, ce fut un itinéraire-découverte concernant des hameaux apparemment pas encore visités par les CTG : Les Moreaux et les Pétaillons, sur une petite route agréable, parallèle à la D103.
Et nous voici maintenant au pied du col du Rousset, après avoir traversé rapidement Saint Agnan en Vercors (attention !!! contrôle de vitesse avec jumelles)

Nous n’irons pas au col du Rousset, au grand dam de quelques-uns qui auraient aimé, surtout ceux qui n’y étaient jamais allés… mais le parcours ne le prévoyait pas et au CTG, c’est bien connu : on respecte « les écritures » !
A 500m du col, nous bifurquerons sur la droite pour suivre une belle route en pleine forêt, plate au début, puis descendante par la suite.

Pique-nique au stade Raphaël Poirée

Patrick l’organisateur avait prévu le pique-nique dans un endroit que la plupart ne connaissait pas : le stade Raphaël Poirée, un de nos grands champions de biathlon (29,5 km de pistes l’hiver), stade accessible depuis une épingle à cheveux dans la descente vers Vassieux.

vidéo de l’arrivée des CTG sur le stade Raphaël Poirée

Vassieux en Vercors ! lieu de mémoire et terre de résistance : musée, cimetière, nécropole de la Résistance

L’ours-cyclo de la Chapelle en Vercors

C’est là que nous prenons le 2ème café de la journée.
Une belle route nous mène ensuite à La Chapelle en Vercors, autre lieu touristique, où une belle fontaine-ours permet de remplir les bidons.

Un lieu hospitalier, où les CTG participant à la Cyclo-montagnarde du Vercors, édition 2019, ont résidé dans un gîte,  une nuit mémorable, après une journée éprouvante, la météo y étant pour quelque chose (grêle dans les derniers lacets du col du Rousset, et pluie lourde jusqu’à la Chapelle en Vercors ; presque tous trempés jusqu’aux os !
Lire le compte rendu de cette épopée

L’entrée interdite des Grands Goulets

Nous arrivons ensuite aux Baraques en Vercors, autrefois célèbre pour la visite des authentiques « Grands Goulets », aujourd’hui fermés, peut-être pour l’éternité !

Voir quelques images de la Route Historique des Grands Goulets

Nous rejoignons ensuite la D106 jusqu’au carrefour de la route du Briac.
Après moult tergiversations, ce sont finalement 9 CTG, dont 2 féminines, qui ont bravé la fameuse côte du Briac, que nous avons évoquée avec des sentiments divers durant toute la journée.
Les autres ont continué directement  jusqu’à Saint Julien en Vercors.
5km avec des pentes de 8 à 12%
Hervé, Maurice, Raoul et André, les techniciens émérites ont bien eu le temps de comparer leurs braquets respectifs, le temps que le reste de la troupe les rejoignent, échelonnés.
Et ce fut un plaisir de rouler sans voitures, sur une petite route inspirante, dans un environnement silencieux et verdoyant, rejoignant Saint-Julien où nous attendait une autre belle fontaine rafraîchissante.

Puis, ce fut la descente jusqu’au Pont de la Goule Noire et la remontée des Gorges de la Bourne sur une route sur-fréquentée par les « promeneurs du dimanche en voitures et motos » jusqu’au point de départ

Les stats :
14 participants dont 6 féminines
93 km et 1700m D+, avec un supplément de 5 km et 250m D+ pour la côte du Briac
Finalement, belle météo et conditions climatiques excellentes

Jean-Paul, le rédacteur

Raoul le Chamois
Share

2 Commentaires

    • Fabienne sur 28/07/2020 à 06:27

    Merci Jean Paul pour ta prose qui reflète, on ne peut mieux, la très belle journée que nous avons pedalee ensemble.

    • pascale lange sur 27/07/2020 à 11:00

    ah la côte de Briac !! j’en ai entendu parler toute la journée mais au moment de l’aborder plus l’energie suffisante pour aller me mesurer à elle.
    Du coup faudra que j’y retourne.
    Sinon très belle journée dans le vercors avec un groupe bien sympathique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)