Les Seiglières (le Marais) dimanche 6 septembre

texte : Jean-Michel
Photos : Jean-Paul

9h00, sur le petit parking qui jouxte l’AS PTT de Montbonnot !
Non, ce n’est pas pour la rando ‘’les Vignobles du Grésivaudan’’ mais seulement le premier point de regroupement avant de se diriger vers le massif de Belledonne pour atteindre les Seiglières et son marais ou le pique nique est envisagé.
Le temps est nuageux et frais. Aujourd’hui, il vaut mieux embarquer de quoi se couvrir car nous allons monter à 1100 m !

Nous rejoignons Domène sur une piste cyclable quasi neuve. Au pied de la montée nous retrouvons le reste du groupe. Nous sommes une quinzaine de CTG dont la moitié de dames.

Après les salutations ‘’type covid 19 (sic), nous entamons les quelques 16 km de montée en direction des Seiglières. Nous empruntons la petite route de la Pérérée qui monte rapidement sur les flancs boisés du massif de Belledonne. La fraîcheur sera très vite compensée par l’effort.

L’année passée, sur ces mêmes pentes je galérais, jouant le serre file ‘’à l’insu de mon plein gré’, regardant désespérément les copain(e)s me dépasser. Cette fois il en est tout autrement, les jambes tournent plutôt bien, le coeur se fait plaisir. Laurence qui se délecte dès que la route monte, mouline allègrement, et se détache irrémédiablement. Normal, je la laisse filer … car, sans l’avouer, je ne peux pas la suivre.
Au fil de la montée, le paysage s’éclaire. La Chartreuse se découvre, grandiose et nappée de nuages vaporeux. La vallée de l’Isère émerge de la forêt et nous fait découvrir ses villages. Au détour d’une épingle on aperçoit Grenoble et le Vercors.
Après plusieurs regroupements, nous quittons la Pérérée en direction du Pinet d’ Uriage. Je suis Patrick qui s’engage allègrement dans un petit raccourci qui monte à 14%. Nous nous retrouvons alors devant tout le groupe pour affronter la montée du Pinet. Nous croisons quelques cyclos, dont quelques vélos électriques qui nous dépassent sans bruit…
Les derniers 200m avant le Pinet sont rudes. Le 34×32 est presque insuffisant mais je tiens le coup, bien que la jeune femme que j’avais dépassée au début de la pente me double à son tour. Au Pinet, je constate qu’elle monte aussi en 34×32 ! Bof, elle est plus jeune.

Patrick et moi attendons le groupe avant d’entamer la dernière partie de la montée : la route forestière qui mène aux Seiglières. Tantôt belle, tantôt défoncée, elle sillonne dans la forêt. Nous y croisons des randonneurs, les bâtons à la main, attirés par le calme et la beauté de ses sentiers de randonnées. Le massif est beau en cette fin d’été. Il le sera encore plus dans peu de temps quand les feuillages prendront leurs couleurs automnales.

Nous arrivons aux Seiglières, et croisons la route de Chamrousse. Des vététistes et des randonneurs y font escale et s’apprêtent à repartir. L’arrêt sera court, la fraîcheur nous pousse à reprendre la piste. Il reste environ 1500m de montée sur la petite route forestière d’abord caillouteuse puis revêtue d’un bitume très dégradé. Au bout nous attend le parking qui annonce la fin de la partie route autorisée.
Brrrr… il ne fait pas chaud du tout et il se pourrait bien que la pluie soit de la partie! La faim commence à se faire sentir. Seul un petit groupe de 3 CTG continuera la piste pour rejoindre le lac du Marais, tout proche.

La crainte de la pluie et la grande fraîcheur (10°) nous poussent à quitter ce lieu remarquable. Le pique nique se fera plus bas … ou à la maison ! De retour aux Seiglières, le groupe se divise. Une bonne partie redescend dans la vallée en empruntant la route de l’aller, et rejoignent Montbonnot au plus court. Le reste du groupe (5 personnes) suivra les écritures en rejoignant Uriage ou il fera le pique nique avant de regagner Montbonnot en début d’après midi.
45 km, presque 1000m de dénivelé et finalement une belle journée malgré les nuages. Bref une belle randonnée cyclo, concoctée par Patrick.
Jean-Michel Joyaud

Diaporama avec quelques photos de participants dans la magnifique montée de La Pérérée :

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)