Les Gorges du Nan, haut lieu du Vercors.

Même s’il ne faisait pas très chaud à Grenoble, la destination de cette sortie du Jeudi 27 mai permettait d’aller se rafraichir un peu plus dans les Coulmes. Deux groupes faciles à organiser puisque 20 cyclos, dont 8 dames, s’élançaient dans la vallée de l’Isère jusqu’à Izeron. Belles petites routes agrémentées de quelques raidillons dont un à 30% (c’est du moins le panneau qui le prétends). Super entrainement fractionné afin d’être en forme pour les grandes randonnées à venir..

On regrettera simplement l’odeur de la « parfumerie » peu avant le pont d’Izeron…

Mais cela n’est que broutille par rapport à la longue montée qui nous attends. Le passage dans la falaise est remarquable et la pente est moins sévère en arrivant à Malleval. Petit arrêt dans ce village, afin de se regrouper. Cela est d’autant plus vrai que le second groupe arrive, notre président en tête (ce n’est pas une surprise) suivi de Laurent…cela on n’en n’avait pas l’habitude mais c’est très bien comme ça !!

Le régional de l’étape nous fait un cours d’histoire (elle a été dramatique en ces lieux). En levant la tête, on aperçois la « Lunette », énorme trou dans la falaise qui surplombe Malleval où les maquisards ont donné du fil à retordre aux armées allemandes.

Nous décidons d’aller au sommet, vers le pas de Pré Coquet, pour le pique nique à Patente. Bel endroit pour une halte.

Si vous passez un jour par le Faz, dans la descente, il y a un chalet / bistrot à gauche.

Le Café est pas cher, et peu importe le nombre que vous êtes, vous serez toujours très bien accueillis !!!

Cette petite pause à tellement été appréciée que tout le monde est parti faire le grand parcours par Presles et le col de la Croix Bernard !!  Et heureusement que le chalet du Faz était ouvert, car celui de Presles, chez Ezio, était fermé …

Restait alors plus qu’à faire la belle descente vers Izeron et terminer par les petites routes de la plaine de l’Isère.

C’est sûr, tout le monde gardera un excellent souvenir de la sortie et de l’accueil de nos amis Nicole et Fernand

Share

1 Commentaire

  1. Merci encore aux aubergistes.
    Ces rubans de route au milieu des noyeraies entre Isère et pied du Vercors sont toujours hyper plaisants quel qu’en soit l’orientation, que ce soit en début ou en fin de randonnée; les traceurs en soient remerciés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)