Écureuils , faisan, ou Lilliputiens ?

texte et photos d’Alain,
sortie du dimanche du 21 mars 2020

Dans les « voyages de Gulliver », chez les Lilliputiens, deux peuples voisins se houspillent et se cherchent querelle sans désarmer. Ce sont d’une part les « petit-boutistes » et d’autre part les « gros-boutistes ». La cause de leur mésentente semble dérisoire, mais à leurs yeux profondément justifiée. Il s’agit de savoir par quel bout on décalotte un œuf à la coque. Pour chaque peuple, la bonne manière est évidemment la sienne, élevée au rang de principe fondamental …

Quel rapport avec le CTG, ou même avec la sortie de la randonnée des Ecureuils, demanderez-vous ? Aucun rapport, il n’y a à ma connaissance aucune querelle au CTG .  Mais, … mais j’ai cru déceler quelque différence de sensibilité entre cyclistes, quant à la fidélité absolue à « La Trace ». Ainsi, faut-il longer la Gresse dès la première passerelle et cheminer rive droite, ou bien rester sur la route classique en rive gauche et profiter du vrai pont ? De même à Vizille il y a un dilemme entre passer à plat par la ville, et se farcir la bossette à 12% du Chemin du Prieuré. Vous connaissez certainement quelques exemples idoines de ces petites discussions au fil des kilomètres. Rien de grave, mais néanmoins j’ai cru discerner deux catégories de cyclos : les Accros de La Trace, et les Traço-dilettantes. Les uns, par respect pour le traceur, ou par pur pragmatisme, se font un devoir de suivre rigoureusement l’itinéraire, les seconds prennent la trace comme une trame générale, à partir de laquelle on peut broder, musarder, s’adapter selon les circonstances.

Alors, quel est le rapprochement avec ces guerres lilliputiennes ? Il n’est en réalité dû qu’à quelques « bosses »de cet itinéraire que je qualifierais de « sorties de derrière les Cattins » (nouvelle expression de CTGiste). En effet celles-ci, par un effet proportionnel à la pente m’ont crée sournoisement de l’hyper-ventilation, et par là-même un excès d’oxygène, qui lui-même a provoqué quelques errances de mon imaginaire tout en pédalant. Ainsi l’univers de Gulliver m’est apparu sous le casque, au lieu du gentil Écureuil promis par le titre de la randonnée. Quand à Evelyne, Annie, Bernard 1, Hervé et Bernard 2, ils ont cheminé pacifiquement et ne sont pas complice de mes délires …

Mais, toute bosse n’est pas mauvaise à prendre. Je pense en particulier à la montée de Saint Georges de Commiers, au cours de laquelle Évelyne et Bernard ont déclaré connaître un petit restaurant sympa avec terrasse. Pour cela il fallait quitter la trace et même subir un petit dénivelé en plus, et même affronter un féroce talus gardé par un faisan (non, non, ça ce n’est pas dû à l’hyperventilation!). Étrangement je n’ai entendu personne s’insurger contre cette infidélité à l’itinéraire !

Pic-nic très agréable sur terrasse ensoleillée et au calme, avec boissons chaudes et froides offertes par les patrons. Merci grandement à eux.

L’adresse du restaurant ?  Ça, c’est privé. c’est comme les coins à Champignons, ça ne se divulgue pas à n’importe qui, mon collègue. (phrase à prononcer tout haut, à la manière de Raimu !).

Alain,
sortie du dimanche du 21 mars 2020

Share

3 Commentaires

  1. Un certain Bernard D… , peut-être, non ?

    1. Il y avaient DEUX Bernard à cette sortie, Bernard D et Bernard M. Indice: lors de la pause, nous avons consacré un moment à l’examen de tous les écussons appliqués sur la sacoche du vélo de Bernard M. ces écussons sont à l’effigie de grands sites et surtout de cols mythiques.Il y a également d’autres indices pour identifier Bernard M, mais les connaisseurs ne s’y tromperont pas !

    • Jacques WALD sur 24/03/2021 à 09:25
    • Répondre

    Excellente et originale introduction pour ce CR d’une sortie effectivement hyper-ventilée. Avec une certaine jalousie quant aux conditions de la pause, je dirai que plus qu’un débat entre tracistes et traço-dilettantes, il est plutôt malin d’avoir un « local » dans son équipe…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)