Toussaint 2019 sur le plateau d’Albion

Texte : Daniel Cattin
Photos : Jules Arnaud et Daniel Cattin

C’est presque toujours en partant vers le sud que nous clôturons nos saisons cyclos. Sans doute dans l’espoir d’une météo plus clémente qu’au Nord ?

30 CTG, dont 14 féminines, ont pris la direction du Plateau d’Albion. L’hôtel « les lavandins » où nous étions déjà allés en 2010, nous réserve un bon accueil et nous en garderons une nouvelle fois un excellent souvenir.

Le château de la Gabelle

C’est une mini sortie qui est proposée le Jeudi après-midi. Direction Sault sous un ciel bien gris. Alors que la pluie menace, on décide malgré tout, sur les conseils de notre Président, d’aller faire un tour dans le village où se trouve une chocolaterie bien sympathique. Ces quelques gâteries seront les bienvenues avant la pluie pour le retour.

Le parcours du Vendredi est modifié. Il se dit qu’il y a des gravillons dans la descente du col du Negron… on décide donc de monter directement au col de l’Homme Mort que l’on devait faire en descente… rendant obsolètes les feuilles de route tandis que les GPS perdent la tête…

Bergiès

Ce col est facile avec une belle vue sur le plateau d’Albion, mais quelques inconscients au volant de voitures trop puissantes pour leurs capacités de pilotes nous font quelques frayeurs. Au col de Macuègne, un groupe part à l’assaut de l’observatoire de Bergiès, superbe belvédère vers les vallées du Jabron et de la Méouge.

Regroupement à Montbrun les Bains, avec pique-nique sur la petite place du Beffroi.

On décide alors de faire le col d’Aulan, afin de rallonger le parcours raccourci au départ.

Magnifique route qui longe les gorges du Toulourenc, passe devant un château du 12 éme siècle avant de finir dans des pâturages à brebis. Bien sûr, ce n’est pas le Nivolet ou le Galibier, mais c’est un de mes cols préférés, aller savoir pourquoi ?

Au sommet, le petit parcours redescend avec l’avantage de ne pas voir les mêmes choses qu’à la montée, et se dirige vers Aurel au pied du Ventoux. Quelques-uns choisiront d’y aller directement, les autres opteront pour les écritures retrouvées pour faire le petit raidillon du collet de Reilhane.

Un autre groupe, assez réduit, ira faire à partir du col d’Aulan ce qui est devenu le grand parcours improvisé. Direction le col de Mévouillon. Puis après celui de Pigière, il prend à droite une petite route assez pentue vers le col du Negron où l’on a cherché un peu les fameux gravillons….

Le très long faux plat descendant qui nous conduit à St Christol nous permet de faire une belle partie de manivelles. Bien sympa…

Temps encore bien gris le Samedi, petit raccourci pour rejoindre Simiane la Rotonde par la très belle petite route du ravin de la Combe. Beau village de Simiane, où l’on surprend un renard au bout d’une ruelle !

Banon sera le point de séparation des parcours, certains hésitent entre le grand, le petit, le moyen ou bien la finale de la coupe du monde de Rugby à la télé du bistrot de la place…

Un groupe part sur le grand, puis se ravise avec les premières gouttes et retourne voir le match. Avant de repartir faire les écritures.

Banon et sa célèbre librairie « Le Bleuet »

La pluie se renforce à la sortie de Banon, mais n’arrête pas quelques-uns d’aller faire le détour vers Le Contadour par le « Chemin de la Résistance ». Hameau perdu au bout de la route…où l’on peut voir le moulin de Giono, et les magnifiques paysages qui ont inspiré l’écrivain.

L’après-midi sera… ensoleillé !  On en profite pour aller faire un tour sur le plateau de Lagarde d’Apt avec 2 cols mais surtout une intéressante visite de l’observatoire astronomique Sirène que nous a proposée Christian.

Le Dimanche, il pleut dès le matin. Le retour à Grenoble est le choix naturel de la plupart d’entre nous. Un groupe de 5 ira se faire rincer du côté de Simiane…

Share

(1 commentaire)

    • CATTIN Daniel on 10/11/2019 at 15:25
    • Répondre

    En prenant des chemins de traverse pour le retour à Grenoble, nous partageons le sentiment d’un long week end réussi malgré le temps maussade. Mais aussi une certaine tristesse de devoir terminer cette belle saison 2019.
    Il nous reste maintenant à songer à l’an prochain pour faire route ensemble vers de nouvelles aventures !!

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)