Les centrales EDF en vallée de la Romanche

photo du site futura-sciences.com

Les participants au BRA  connaissent bien cette longue route en faux plat montant, le long de la Romanche, permettant une mise en jambes progressive jusqu’au Bourg d’Oisans. Et le retour légèrement descendant laisse présager à tous la proximité de l’exploit, sauf en cas de vent contraire où il faudra lutter encore quelques 32 kilomètres !

(ndlr : Le BRA 2019 prenant le départ au Bourg d’Oisans, cette portion de la D1091 ne fera plus partie du circuit)

Elle traverse quelques villages encaissés au fond de cette vallée, où l’on a l’impression que le soleil ne pénètre que rarement.

On a même parfois l’impression d’une désertification inéluctable depuis que des contournement routiers évitent le coeur de ces villages.

Et bien détrompez-vous, une grosse activité, presque entièrement souterraine, se passe hors de nos regards.

Il s’agit du plus gros chantier hydraulique de France ! 400 personnes y travaillent depuis 5 ans !

Imaginez un barrage – prise d’eau à Livet, une galerie souterraine de 9,3 km, reliant le barrage à la centrale, elle-même souterraine, sur la commune de Livet et Gavet.

cliquer sur l’image pour l’agrandir

Le sujet vous intéresse ?

Voici à votre disposition quelques documents :

« La centrale hydroélectrique devrait fonctionner en 2020. Elle remplacera les 6 centrales et les 5 barrages construits il y a 1 siècle. Au total, 40% d’électricité en plus seront produits, soit l’équivalent de la consommation de 230 000 habitants (la moitié de l’agglomération grenobloise) ».

L’intérieur de la centrale de Romanche-Gavet. © Radio France – Xavier Demagny

Share

(3 commentaires)

  1. Mais que vont devenir les 5 barrages?

      • Charles MARTEL on 17/12/2018 at 08:57
      • Répondre

      Les 5 barrages seront supprimés , et cela a déjà commencé avec la destruction de celui dont des restes sont visibles depuis la RD 1091 à l’amont de Séchilienne.

      5 centrales seront désaffectées et la plus ancienne , celle des Vernes à Livet classée monument historique depuis 1994 sera conservée à titre historique .

      Elle avait été construite en 1918 par l’industriel Charles Albert KELLER dans le but de contribuer à l’effort de guerre en produisant de la fonte électrique.

      Son architecture est exceptionnelle et au cours de cette année 2018, des festivités et visites ont eu lieu pour rendre hommage au centenaire de cette oeuvre d’art de l’industrialisation au début du 20 ème siècle.

      Il faut préciser que les centrales électriques avaient été nationalisées en 1946.

      Par ailleurs, savez vous que la maison de Charles Albert KELLER à Livet a servi il y a une vingtaine d’année au tournage du film  » les rivières pourpres » …..

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Rivi%C3%A8res_pourpres_(film)

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_des_Vernes

      1. Merci M. Martel pour votre réponse et les compléments associés. Très intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)