Un beau défi : La Cyclomontagnarde du Vercors | 15-16 juin

textes : Jean-Paul et Christiane pour le récit, Jules pour les stats et remerciements,
photos : Jules et Jean-Paul pour les photos du diaporama, en bas de page

sur le départ ; on a le sourire !

Dès notre retour, nous avons pris connaissance des dégâts occasionnés par le violent orage dans la région de Romans, qualifié d’apocalyptique par le Maire de cette commune. D’importants dégâts matériels sur les habitations et les véhicules, mais aussi des récoltes perdues etc…

Dans le Vercors Drômois, légèrement plus au Sud, nous avons été en partie épargnés par cet épisode bref mais d’une violence inouïe.
Nos grêlons étaient minuscules par rapport à ceux tombés à Romans ; mais la forte pluie ne nous a pas épargnés. Le tunnel du col du Rousset a servi d’abri à des dizaines de cyclos trempés jusqu’aux os.
Les plus rapides ont pu y échapper…
Le ciel couleur d’encre nous annonçait que ce n’était pas fini et « la 2ème lame » nous a atteints quelques kilomètres après le tunnel, après Vassieux et avant de rejoindre notre gîte à La Chapelle en Vercors. Pas d’incident : malgré la chaussée très humide, voire inondée par endroits, et les rafales parfois violentes, tout le monde a été prudent.

Mais parlons maintenant de moments plus agréables !

Samedi, au petit matin, nous chargeons les vélos sur la remorque et dans le fourgon de JPG. 17 CTG (dont 7 féminines) seront du voyage, et 1 « électron libre » local nous attendait à Crest, base de départ.
Déjà sur l’autoroute, la pluie tombe dru, mais arrivés vers Chabeuil, le soleil nous a fait un clin d’oeil pour nous dire que tout ira bien !

Une fois les formalités effectuées au départ, nous nous rassemblons sous le portique pour la photo de départ.
Le profil se prête bien à un bon échauffement jusqu’au col de la Croix (745m).

A Saint Julien en Quint, un ravito bien fourni permet au groupe de se rassembler avant d’effectuer la difficulté majeure de la journée : le col de Rousset (1254m) précédé du col de Marignac (743m) et d’une belle descente sur Die.

Les lacets du Col de Rousset

Le Col de Rousset, c’est une belle ascension, régulière et longue (20km depuis Die) qu’il fallait effectuer avant l’orage annoncé.
Les plus rapides sont arrivés à temps, mais pas les autres ! 2 CTG indépendants ont été plus malins ; ils ont pris le départ une heure avant le groupe et n’ont pas reçu une goutte de pluie.

Arrivés au gîte des Drevets à La Chapelle en Vercors, après le passage de 2 cols mineurs – Saint-Alexis (1222m) et Proncel (1100m) – , la douche chaude fut bienfaisante et chacun a essayé de sécher son équipement tant bien que mal : tenues cyclos éparpillées sur les rampes d’escaliers, dans le sous-sol, dans les salles de bain, papier journal dans les chaussures etc…

Merci à Jo et Régine qui nous ont accueillis pour l’apéritif de bienvenue à La Chapelle en Vercors. Un bon moment convivial.

Le repas au gîte des Drevets a largement satisfait nos appétits ; la soirée fut courte et la nuit récupératrice de nos efforts de la journée.


Les CTG devant le gîte des Drevets à La Chapelle en Vercors

Le Dimanche matin, c’est la clarté du soleil naissant qui réveilla une bonne partie du groupe.
Nos tenues étaient presque sèches.
Une photo prise devant le gîte… et c’est parti pour une belle nouvelle journée qui commence très fort par le col de Carri (1215m) avec des pourcentages accentués, difficile en début de parcours pour nos jambes encore froides !

Nous enchaînons ensuite les cols de l’Echarasson (1146m) et le Col Gaudissard (889m) pris en descendant !

Combe Laval

Nous arrivons maintenant au top de cette cyclomontagnarde : le cirque de Combe Laval, point d’arrêt obligé pour la beauté impressionnante des lieux. (Nicole et Fernand ne démentiront point !)
D’ailleurs les participants ne s’y trompent pas ! Des grappes de cyclos immortalisent l’instant et les lieux sur leur smartphone (ou iphone)
Les voitures et camping-cars ont du mal à se frayer un chemin, sans compter les motards dont le bruit des moteurs s’amplifie sous les multiples tunnels.
Et le brouillard qui nous avait accompagnés sur les hauteurs des cols précédents se dissipa par endroit pour nous offrir un panorama sublime sur le cirque et la vallée de l’Isère.

Le circuit se poursuit par le passage du col de la Machine (1015m) puis le col de Portette (1175m) et enfin les cols du Pionnier (1029m) et de la Croix (722m) pris en descente.

La vue sur Saint Jean en Royans aiguisa nos papilles puisque cette cité était prévue comme lieu de repas.
Un repas succulent par ailleurs, bien organisé et substantiel, mais sans la spécialité du Royans, les ravioles – sans doute trop compliqué à assurer pour 850 assiettes.

Et nous pensons déjà au retour sur Crest ; mais trois surprises restaient au programme :
– la petite route menant au col de Bioux (790m) où nous sommes confrontés aux pourcentages les plus forts du programme (passages à 14%)
– la montée interminable jusqu’au Petit Echaillon (1075m)
– la courte et belle ascension (la dernière !) du col de la Boîte (419m)

Sans oublier un dernier ravitaillement prévu à Léoncel.

Pendant les quelques kilomètres du retour sur Crest, la satisfaction prenait la place de la fatigue.
Il nous restait à profiter des instants de convivialité, de discours et remerciements.
Chacun est reparti comblé avec sa bouteille de Clairette, sortie de la cave Poulet & Fils, son jeu de dominos et des documents touristiques.
C’est vrai que c’est une belle région attractive, et pas très loin de chez nous, Grenoblois.

Notre club a reçu des médailles et un trophée (2ème rang au titre du club ayant inscrit le plus de participants – 1ère place pour nos amis cyclos de Limoux (33 participants) venus faire concurrence à la clairette lol

 


Statistiques et remerciements.

– la CM Vercors, c’est donc 893 participants dont 720 sur 2 jours ( version dite touriste ).
– club le plus nombreux : le C.C Limoux avec 33 participants , 2 ème les CTG avec 18 participants dont 7 femmes, club le plus éloigné  ILFORD ( Londres ) 10 participants
– distance réalisée : samedi 93 km et 2055 m D+    /  dimanche 120 km et 1991 m D+ ( total 213 km et 4046 m D+ )

  • Merci à Jean Pierre GARNIER président du codep 26 et à son équipe
  • à Nadine Le BAILLY en charge des hébergements
  • à Gilles BARLET secrétariat et trésorerie
  • à Alain CHARBON  président du club de Romans s/ Isère en charge des ravitaillements
    à signaler au passage que le club de Romans a déjà inscrit 25 cyclos à notre prochain BRA les 20 et 21 juillet !
  • à l’US Crest club en charge des infrastructures : Gérard ROI
  • et à tous les bénévoles impliqués dans cette belle aventure !

les organisateurs et l’équipe britannique d’Ilford

Share

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Juste un petit mot pour signaler que la « Cime du Mas » n’est pas un col mais seulement un hameau de la Chapelle en Vercors.
    Les 2 cols mineurs dont parle Jean Paul se situent apres le col du Rousset, ce sont Saint Alexis avant Vassieux puis Proncel apres Vassieux.

    1. Merci Jo pour tes précisions. C’est vrai que c’est un secteur que tu connais bien. !.
      Je corrige de ce pas sur l’article.

  2. Belle cyclo et bonne ambiance !!!

  3. Bravo le CTG .

    Il fallait avoir du courage pour affronter ce déluge samedi vous l’avez fait chapeau.
    C’est vrai que la région est magnifique . Combe Laval est un peu chez nous sans être trop chauvin
    Fut un temps Nicole disait :
    En parlant de moi bien sûr < < Combe Laval >> si c’est un pastis sans problème !

    1. avec modération, bien entendu lol

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)