«

»

Nov 04

Toussaint à Privas du 29 octobre au 1er novembre 2016

privas01privascartesPrivas, comme une fleur !

Samedi 10h, au départ devant l’hôtel Les Châtaigniers, notre hébergement, la brume a la bonne idée de laisser la place au soleil, remplissant de joie les 28 participants, dont 12 dames, à ce séjour d’automne à Privas, préfecture de l’Ardèche.
Les parcours concoctés par Daniel forment comme une fleur aux pétales orientés vers le nord-ouest, le sud-ouest et l’est de Privas.

Le premier parcours (58 km et 1200 m) nous conduit autour des Crêtes de Montargues en passant par Alissas, Rochesauve, le col du Benas (795 m), Freyssenet où le Grand Café du Midi (Restaurant-Débit de tabac-Epicerie) est ouvert malgré les apparences.
privasgrandcafeLa maitresse du lieu est fort sympathique et son café servi sans façon. Celui-ci avalé, nous repartons vers Darbres, le col de l’Escrinet (789 m), le col de l’Arénier (691 m) et St Priest.
Quatre décident de garder quelques forces pour le lendemain et rejoignent directement le col de l’Escrinet par le col du Coulet de la Soulière et la crête de Blandine (10 km et 300 m de moins).

Le deuxième parcours (68 km et 1400 m) nous conduit, par la Vallée de l’Auzène dans la brume ce matin, au col de la Pierre de Faux (793 m), Ajout, La Pervenche et, déviant des écritures, un crochet par St-Julien-du-Gua pour y trouver un bistro… fermé ! mais aussi le soleil revenu et bienvenu pour le casse-croûte.
Le ramassage des châtaignes va bon train …alourdissant les sacoches. Le poids se fait bien sentir après Pont d’Auzène où les fortes pentes du col Lavayas (659 m) martyrisent nos guiboles sur environ 5 km. Retour en passant au col du Moulin à Vent (592 m) en descente. Jules, Danie et Gérard G. se détournent pour enrichir leur palmarès de chasseurs de cols et font le col du Coulet (594 m) et le col de La Croix de la Vialette (635 m).
privas02A Privas, pour éviter la circulation, nous découvrons une des passerelles qui enjambent l’Ouvèze.

Le troisième (60 km et 1350 m) nous emmène sur le plateau du Coiron, en passant à nouveau par le col du Benas (795 m) grimpé cette fois du côté Gouvernas. Un épais brouillard est installé sur Privas et alentours. Il fait frais et très humide. Les lunettes se couvrent de buée.
Il est où le soleil vu sur la carte de Météo France, il est où ? Il nous attend plus haut, vers 500 m d’altitude. Une belle image s’offre à nous entre un ciel bleu, un soleil généreux et la mer de nuages dans la vallée. Freyssenet à nouveau, puis St-Gineis-en-Coiron, Berzème.
Notre guide, Daniel, appelé à d’autres occupations, abandonne le groupe aux bons soins de Jean-Michel et de son GPS. Joëlle l’accompagne naturellement, et j’en fais autant (gestion de mon deuxième début de saison de l’année…).
privas03Le groupe poursuit sa route vers Vacheresse. Avant d’y parvenir il fait une halte à l’Hostellerie Gourmande Mère Biquette. Notre ami Gérard Galland aura beaucoup de mal à digérer son expresso 3 étoiles (0,90 € par étoile) parfait jus de chaussettes…
Après cette pause « gastronomique », direction le col de Fontenelle (703 m), le col de St Martin (723 m), Taverne, et le pied des éoliennes avant de redescente sur Privas.

Quatrième et dernier parcours (45 km et 800 m). Notre guide suprême, Daniel, est absent. Il faut bien deux guides (Jean-Michel et moi-même) armés de GPS, pour conduire l’équipe un peu réduite aujourd’hui. Quelques dames préfèrent une balade pédestre.
Nous voilà donc partis autour de la vallée de l’Ouvèze. A Coux, pour éviter 1 km de D104 très fréquentée en ce jour de Toussaint, nous attaquons presque à froid (mais peut-être est-ce nous qui sommes attaqués ?) une montée très sévère, sur une route étroite qui mène à La Jaubernie et Les Grottes (369 m). De mauvaises langues auraient affirmé que c’est pour ça que Daniel est parti hier soir…
Retour sur la D104 pour 1 km avant de prendre une route sur les coteaux passant à Flaviac, puis St-Julien-en-St-Alban où nous traversons la départementale pour nous diriger vers le col de St Alban (285 m).
privas05Et là !.. Oui là, les oreilles de Daniel ont dû siffler !.. Il n’est pas là mais il nous a laissé sa signature par une « cattinade » pas piquée des vers.
Avec Jean-Michel nous avions flairé le truc, étudié la carte, et envisagé de l’éviter. Mais nous passons devant la route « normale » sans la voir…

Pour ma part, je m’interroge : soit c’est le pavé de rumsteck bien épicé, soit c’est le steak haché sans sel… j’en suis là de mes réflexions quand je vois la majorité du groupe s’engager dans le chemin (à pieds dès les premiers décamètres). Ce sont les CTG je me dis. Un peu gamins peut-être, mais c’est aussi ça qui m’a séduit. Alors je vais suivre le mouvement et « faire les écritures ». Quelques copains m’informent qu’ils choisissent la route normale, nous les retrouvons au col.
Retour par de petites routes tranquilles, la voie verte de la Payre, nous franchissons le cours d’eau du même nom sur une passerelle métallique, encore quelques zigzags à l’est de Privas et nous arrivons à l’hôtel Les Châtaigniers pour un café avant de reprendre nos chars à 4 roues pour rentrer à la maison.

C’est un bien beau séjour que nous ont organisé Danie et Daniel. Hôtel confortable, bonne restauration, de superbes balades…
Bref, A refaire !

=> Photos de Gérard et Andrédsc00091

Share

(1 commentaire)

  1. Jean-Pierre Guiga

    Merci Gérard pour cet article qui rappelle ces bons moments de Toussaint. Je me vois beaucoup dans les photos du diaporama et notamment dans l’épisode de la chasse à la pomme défendue !
    jpierreguiga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »