«

»

Oct 22

Sortie Restau de fin de saison – Samedi 22 octobre 2016

dsc06412_rPeu d’amateurs cette année pour notre désormais traditionnelle sortie restau de fin de saison. Et comme d’habitude les absents ont eu bien tord !

Nous sommes donc 11 dont 5 dames, bravant le brouillard et le froid matinal, à nous retrouver sur le parking du Coléo, espace culturel de Pontcharra. La température à peine supérieure à 2° nous incite à nous réfugier dans un bar de Pontcharra avant d’entamer notre circuit. Une demie heure plus tard, le soleil pointe quelques rayons et a tôt fait de nous réchauffer dans la montée vers Barraux ; et même si nous retrouvons le brouillard en allant vers Francin, une petite côte à 15% achève de nous mettre en jambe et cette fois-ci , le soleil ne nous quittera plus de la journée.

Sous le Château de la Tour du Puits

Une route originale au pied des vignes nous permet de contourner Montmélian par le nord et de rejoindre la route des vins en direction de St Pierre d’Albigny que nous laissons sur notre gauche pour plonger en quelques lacets vers la vallée de l’Isère. Les arbres commencent à se parer de leur feuillage coloré que la lumière dorée de l’automne rend plus flamboyant encore.

Tout s’enchaîne à merveille et nous aurons même nos 200m de piste, parcours de Daniel oblige, entre 2 communes qui ne se sont certainement pas entendues sur la responsabilité du goudronnage !

Une jolie bosse nous conduit à l’orée du Val Coisin dont la multitude de routes secrètes fait régulièrement notre bonheur. Quelques raidards sur des routes oubliées nous conduisent à proximité du Château de la Tour du Puits refuge discret d’hôtes fortunés depuis sa restauration il y quelques années.

Ne le cherchez pas dans les guides sauf si vous avez accès à ceux des VIP !

dsc06414_rL’avantage de rouler avec Daniel, est qu’il nous réserve des variantes en s’écartant des (saintes) écritures du calendrier (grégorien, comme les chants). Nous découvrons ainsi de charmants mais vallonnés détours, qui nous amènerons au Molettes où Daniel avait réservé notre table le matin même. Le restaurant « La Campagnarde » nous accueille dans sa salle chaleureuse nous permettant de garder un œil sur nos montures soigneusement rangées sur la terrasse.

Un excellent rapport qualité-prix nous permet de profiter d’avantageuses portions de mets « cuisinées maison » comme, le pâté en croûte, le gâteau de foie de volaille, la sauté de sanglier et autres gratins de crozets et dauphinois, le tout arrosé d’une excellente mondeuse. Finalement les 3 heures que nous y passons ne nous semblent pas excessifs  pour reposer nos estomacs entre chaque plat ! Un bon café et une addition légère concluent ce bon moment avant de reprendre la route, les plus pressés rentrant directement sur Pontcharra distant d’à peine 6 km et les autres prenant la roue de Daniel pour une dernière ascension en direction de la Chapelle Blanche.

Une bonne journée très conviviale à refaire avec peut-être plus de monde car cette régions se prête à une grande variété de parcours et « La Campagnarde » mérite amplement de devenir notre « cantine » de fin de saison !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »