«

»

Avr 25

les séniors au plein air

à la tourbière du Peuil ( piste du périmètre)

Ce jeudi 25 avril le département de l’Isère est en vigilance orange  » vents tempétueux  » et malgré tout 11 CTG sont prêts à prendre l’air .

Par effet de foehn la température est douce et toute pollution est immédiatement chassée de la cuvette Grenobloise .

Sont au rendez vous : Pierre (et son vélo vert fluo flambant neuf) Pascal, Laurent, André, Jean Pierre, Raoul, Dominique, Gérard, Carole, jules, Henry… Gérard est venu de sa vallée du Grésivaudan pour découvrir le plateau du Peuil et sa tourbière réputée. Malgré ses 50 ans de cyclotourisme il ne connait pas ce joli coin adossé à la barrière est du Vercors , qui surplombe Grenoble du haut de ses 1000 m .

La tourbière du Peuil fait partie des 11 ENS ( espaces naturels sensibles ) https://www.isere-tourisme.com/patrimoine-naturel/espace-naturel-sensible-de-la-tourbiere-du-peuil répertoriés par le département de l’Isère et placés sous sa protection. La montée est un peu rude dans la traversée de Malhivert ( si tôt franchi le col de Comboire) , mais on s’élève rapidement au dessus de Grenoble et un peu à l’abri du vent dans les zones boisées qui précèdent le plateau.

la ferme rénovée du Peuil

Nous ferons une halte photo à la tourbière , puis rejoindrons Savoyères par une belle route blanche  ( piste semblable aux strades bianches de Toscane qui font la joie des amateurs de Gravel ). Il est 12 h à la jonction avec le ruisseau d’Allières et 4 amis décident de rentrer à la maison avant la pluie . Les 7 autres grimperont au hameau de St Ange ( route revêtue sur 3 km puis en route blanche jusqu’au parking du pré du four). Compte tenu du vent qui secoue fortement la forêt , nous ne déboucherons pas au terminus de la route ( parking d’accès au col de l’Arc ) mais resterons à l’abri 500 m plus bas dans une clairière.

Raoul « au grand coeur  » nous convie à redescendre dans la vallée et nous offrir un goûter chez sa fille, qui tient une délicieuse boulangerie-patisserie à Seyssins centre commercial de la fauconnière 10 avenue louis Armand, dénommée « l’art &  gourmet » .

En 45 km et 1400 m de dénivellation, ce fut une excellente balade à vélo.

Il n’y a pas que la jeunesse qui a envie de prendre l’air !

la jeunesse au plein air …depuis plus de 70 ans

 

un arrêt gourmand à « l’art & gourmet »

sur la route blanche du pré du four

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »