«

»

Mar 09

Les ravioles du Sud Grésivaudan – 09 03 2019

Comme chaque année une horde de CTG s’est abattue sur le bas Grésivaudan et ses ravioles savoureuses.

Il est à peine plus de 11h30 lorsque nous croisons la plupart des copains du club en partance vers leurs parcours respectifs. Il faut dire que nous avons confondu « rendez-vous » et « départ » si bien que nous ne sommes plus que 4, Gigi, Nicole, Fernand Pascal et moi à clore la marche du groupe en partant néanmoins à midi, heure prévue par les organisateurs.

Un  crachin breton nous accompagne dès le départ mais comme je l’explique à Pascal, cela cessera dès que nous nous éloignerons du Vercors car nous sommes à peine à 5km du Faz, célèbre station au nom savoyard, bien connue pour sa pluviométrie. Fernand nous confirme d’ailleurs une épaisseur de neige de 80 cm à 1000 m d’altitude à peine !

Et en effet, à peine avons-nous traversé l’Isère à la Sône (cherchez l’erreur), qu’un coin de ciel bleu nous nargue dès la première côte achevée. Et des côtes et des raidards, il y en aura dans cette édition 2019. 12%, 14%, nos compteurs s’affolent en même temps que nos guiboles faiblissent. Mais qu’il est agréable de parcourir ces routes souvent inédites au milieu des noyers qui font la richesse de ce terroir. Un bon coup de reins pour s’élever à St Bonnet de Chavagne, et une route vallonnée nous conduit à St Antoine l’Abbaye avant de s’élever en balcon vers  St Appolinard. La vue porte de plus en plus loin jusqu’aux contreforts enneigés du Vercors que la pluie arrose encore.

Les organisateurs nous réservent une nouvelle rampe à 12% pour atteindre Chevrière, lieu du ravito, bien connu de Fernand qui y faisait les foins jadis, chez ses grands-parents, dans son enfance. Nous y retrouvons des copains des parcours de 40 et 80 km car nous sommes sur le 64. Le saucisson se mélange au chocolat, aux pates de fruits, aux cakes et à la banane pour constituer un cocktail roboratif qui nous permettra de tenir jusqu’à l’arrivée. Nous poursuivons notre chemin avec un groupe de CTG un peu élargi, dont Gérard et Anne-Marie.

Nous atteignons ainsi le toit de notre parcours à un peu plus de 650 m et quelques touches de soleil subliment ce paysage bucolique des Chambarans. Une superbe descente sur un asphalte récent nous permet de belles trajectoires sur 8km avant une dernière bosse placée là pour le plaisir de Nicole qui a retrouvé ses jambes de 20 ans.

Le retour se fait presque tout en descente avant la courte remonté vers St Romans où la douleur de nos jambes trahit notre manque d’entrainement. Mais les ravioles sont au bout du chemin et cette année encore, nous ne serons pas déçus de les déguster en plein milieu de l’après-midi.

38 CTG auront donc partagé le plaisir de randonner dans cette belle région taillée pour le cyclotourisme. A l’an prochain, certainement !

 

 

 

Pour revivre le parcours en prenant de la hauteur

Share

(1 commentaire)

  1. Isabelle G

    Parcours magnifique avec une météo correcte! Une Abbaye qui mérite certainement le détour. Je regarde tout cela depuis mon bureau alors qu’il tombe de beaux et gros flocons bien à la verticale. Mais, le vent devrait revenir nous taquiner. Bravo à vous tous pour cette Belle cohésion en bleu et jaune pour votre reprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »