«

»

Sep 02

le passo cinque Croci en Trentino

près du refuge Carlettini, le col est en vue

Ce lundi 27 août 2018, l’étape du voyage nous emmènera de FERRER en Vénéto à SPERA en Trentino. Arrivé vers 15 h 30 à l’hôtel, JPG paye sa tournée et nous bavardons avec Christian le chauffeur du bus.

En chemin, JP m’avait bien fait remarquer une bifurcation qui aurait pu nous emmener vers le passo BROCON (alt 1615m ) mais je l’avais déjà gravi en 2011. Pour occuper la fin de journée, il y avait bien à 20 km le passo Manghen, un grand col à 2047 m, mais je l’avais aussi dans ma collection….D’un commun accord avec nous mêmes, nous optons pour aller découvrir le val Campelle dont la route suit le cours du rio Maso depuis l’hôtel, pour finir 18 km et 1500 m d+ au passo cinque Croci à 2018 m.

Ce que nous n’avions pas remarqué, c’est que cette grimpée versant Brenta ( Valsugana ) s’effectue en 3 parties, coupées par 2 parties quasiment plates de 2 km chacune !

Dès le départ, la pente annonce la couleur avec du 11%, puis du 15 % sur au moins 3 km. Enfin, sur le plat et à l’ombre de la forêt, on reprend son souffle . Après le refuge Crucolo, un panneau annonce du 20 %…et le compteur affichera 21 %. Ce qui est pénible, en sus de la pente, c’est l’étroitesse de la route et ses larges rigoles d’évacuation des eaux  qui nous empêchent de zig zaguer .

L’étape suivante est le refuge Carlettini , ses chalets cossus et fleuris, une seconde partie plate, de nombreux petits parkings qui annoncent l’interdiction à tous véhicules , sauf ayant droit et VTT.

L’heure avance aussi vite que le soleil décline, le col est maintenant bien visible, avec ses pâturages, ses fermes, ses lacets ….et la route est encore bien revêtue alors qu’il ne reste que 8 km  .

Nous sommes trop haut pour renoncer . La pente est encore de 15 % et nous décidons d’aller voir 1 km plus loin si la route en terre ne serait pas un peu moins raide ? Bingo….les cailloux blancs sont petits et ceux qui sont plus gros sont bien plantés dans le sol ….quant à la pente elle se situe entre 10 et 12 %. L’accroche de nos petits pneus de 23 mm est bonne et en slalomant entre la droite et la gauche de la piste, petit à petit plus nous avançons, plus nous nous élevons !

OUF,  à 18 h  le col es là  ! Il nous aura fallu 120 minutes  pour avaler les 18 km ( j’en mets 75 pour la même distance de Villar d’Arène au Galibier ).

Une brave dame de Borgo Valsugana vient vers nous . Elle est montée en voiture avec un ami et son fils qui est parti dans la montagne sur un sentier historique car il fait des recherches sur les vestiges de la grande guerre.

Les cinque croci  sont en rapport avec la fusillade de 5 soldats sur ce lieu en 1918.

Cette charmante dame prendra le temps de nous expliquer sa présence, les montagnes qui nous entourent , de la Cima d’Asta, aux Pales de San Martino et à la face ouest de la Marmolada tout à l’est .

Au col, les rayons du soleil couchant sont encore tièdes, mais l’ombre envahit le Val Campelle et JPG sent le froid venir.

Il nous faudra pas loin de 50 ‘ pour regagner Spéra en allant prudemment, regardant les vaches , sentant l’odeur des sous bois et des toits qui fument .

Nous passeront à table en tenue cycliste, et après une journée à 2850 m de d+, la nuit sera paisible.

Le cyclotourisme est unique, aucune obligation de résultat ni de performance, on rêve de quelques sommets, ont y va , ça réussira à la 1 ère tentative, si non on recommencera !

Pour nous c’est déjà inscrit dans les projets ; la prochaine fois on franchira ce col pour descendre dans le Val Cia et Caoria, puis à Canal San Bovo, ont prendra la route du passo Broncon pour finir la boucle vers Castello Tessino .

 

 

 

 

 

 

 

le passo cinque croci….une route dangereuse ?

dans le sens Spera – Caoria, à moto c’est cool !

Voir vidéo photos de JP Guiga montage Fernand.

Share

(2 commentaires)

  1. JPG

    C’était un bon moment de 2018 à 2018 mètres d’altitude. Moi j’avais 28 km aller retour donc 1500 m en 14 km. En enlevant les plats décrits par Jules ça fait beaucoup de % de moyenne. La vidéo moto montre vraiment bien la fin sur le chemin en fin de journée. Dommage qu’ils ne s’arrêtent pas à la crois en haut. Merci Jules
    JPG

  2. Fernand Combe

    Vous pouvez voir les photos de JP Guiga de la montée du Grappa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »