«

»

Mai 04

Grésivaudan ? on y retourne le samedi 4 mai !

Après l’annulation de la rando de Vizille, et le report de notre sortie « Les Pierres dorées » une balade dans le bassin grenoblois nous est proposée ce samedi 4 mai 2019. La météo étant très incertaine malgré le beau soleil du matin, nous voici engagés dans la vallée du Grésivaudan, au départ du parking de l’Ile d’Amour à 9h.

Un groupe « véloce » de 3 CTG a prévu d’effectuer un parcours « sans s’arrêter », « sans casse-croûte » mais pas « sans crever au départ »
Un autre groupe de 11 CTG a suivi la trace GPS proposée par Daniel, rejoint dans un premier temps par Jean-Michel après une poursuite contre le vent et contre la montre depuis Saint-Egrève, étoffé ensuite par des locaux qui nous attendaient en haut de Meylan (Pascal et Gigi) complété enfin par Gérard qui arrivait de Champ près Froges, et qui nous attendait patiemment au chemin des Ecoutoux.
Et enfin un groupe de 3 féminines CTG a choisi d’alléger le parcours en fonction des difficultés.

L’inévitable Dent de Crolles se présentait très vite à nous ; on dirait un aimant qui attire les CTG malgré eux…
Mais aujourd’hui, elle n’était pas si resplendissante que ça… son sommet était enrobé d’une nappe nuageuse assez sombre, nous donnant déjà quelques inquiétudes sur la suite…
Après de nombreuses « super bosses » sur le coteau ouest de la vallée, traversant le Haut-Meylan, Montbonnot, Biviers, St Ismier, le gué du Manival, Les Eymes, nous rejoignons Saint Nazaire les Eymes, puis la zone industrielle de Crolles où quelques gouttes firent leur apparition. Il nous restait encore à rouler sur le côté opposé de la vallée (La Pierre, Brignoud etc…)
Mais face au ciel de plus en plus sombre et chargé, la décision est prise de rentrer.
Les GPS ayant une fonction : « retour au départ », avec l’option « chemin le plus rapide » c’est fastoche…

Les casse-croûte sont donc restés dans les sacs, les vélos sont rentrés secs, nous aussi !
Résultats : 50km au lieu des 66km proposés ; 510m de dénivelée au lieu de 1050m
Bon, on sera plus courageux la prochaine fois, d’autant plus que le soleil était revenu (partiellement) sur Grenoble !

L’anecdote du jour : on sait maintenant pourquoi nos 3 féminines ont voulu alléger le parcours… elles avaient repéré une chocolaterie ; mais zut alors, elle était fermée ! Punies…

 

 

Share

(1 commentaire)

  1. Amandine LAVAITTE

    Bonjour

    Auriez vous la trace GPX de ce beau parcours ?
    Par avance MERCI
    Amandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »