«

»

Nov 24

La 50ème édition du BRA, pour rêver…

-BRA 2019 – 50ème édition – rêvez d’ascension vers les sommets où brillent les étoiles de midi, dans les massifs des Aiguilles d’Arves, des Ecrins, de la Meije et de l’Oisans !

Massif du Rochail, falaise du Prégentil, Plaine de Bourg d’Oisans © Jean-Pierre Nicollet

Le Bourg d’Oisans sera le point de départ et d’arrivée de cette 50ème édition. Cette charmante cité du Parc des Ecrins, comptant près de 3500 âmes, célèbre en raison notamment de la proximité des stations de l’Alpe-d’Huez (et ses 21 lacets) et des Deux-Alpes, mettra tout en œuvre pour vous accueillir.

La permanence sera installée au Foyer Municipal – 70, avenue de la République (d1091b).

Vos familles pourront visiter le musée des Minéraux et de la Faune des Alpes, les expositions proposées à la Maison du Parc national des Ecrins, ou opter pour une randonnée pédestre, et peut-être apercevoir, près des falaises qui dominent, des faucons (pèlerin et crécerelle), des hiboux grand-duc et moyen-duc…

Que vous choisissiez le parcours option BAC (2 jours) ou option BRA (1 jour), votre randonnée commencera par l’ascension du col de la Croix de Fer, alt. 2067 m, en remontant la vallée de l’Eau d’Olle.

Au col de la Croix de Fer, vous prendrez le temps de vous restaurer, mais aussi d’admirer le splendide trident cristallin des Aiguilles d’Arves, avant de tourner le vélo pour vous rendre au col du Glandon, alt. 1924 m, permettant de découvrir le Mont Blanc par-delà le col de la Madeleine, avant de plonger vers la vallée de la Maurienne jusqu’à St Etienne de Cuines

Cinq petits km de plat pour remettre les jambes en route après la longue descente, et voilà les 18 virages des Lacets de Montvernier, rendus célèbres par le Tour de France …mais aussi par le BRA 2015 !

La construction de cette « route des lacets », qui a remplacé un ancien chemin muletier, a débuté en 1931 pour s’achever en avril 1933. L’objectif était de désenclaver les villages de Montvernier, Montbrunal et Montpascal. Les travaux étaient entièrement réalisés à la main par 36 ouvriers, seulement aidés d’un camion chargé d’acheminer le ciment depuis Chambéry, le sable étant pour sa part tamisé dans l’Arc et l’empierrement des lacets réalisé manuellement (source Wikipedia).
Vous ne serez donc pas les premiers à suer sur cet itinéraire…

A Saint Michel de Maurienne, vous serez à mi-parcours et grimperez le col du Télégraphe, alt. 1566 m, avant de vous laisser glisser vers Valloire, alt. 1450 m, coquette station-village aux 17 hameaux et clochers.

Le col du Galibier, alt. 2642 m, sera alors à votre portée au bout d’une ascension en 3 paliers : en 2 km vous serez au Verneys, puis 7 km plus loin à Plan Lachat, alt. 1980 m, les 8 derniers km ne seront alors qu’une formalité au milieu des prairies en fleurs et des marmottes.

Au sommet, « sur le toit du monde des cyclotouristes », vous embrasserez la vue sur le Mont Blanc 4807 m, la barre des Ecrins 4102 m, la Meije 3983 m… et plus rien ne pourra s’opposer à votre réussite !

Avant votre retour à Bourg d’Oisans, un défi majeur vous est proposé en option :

  • un super BRA ou super BAC avec l’ascension du col de Sarenne, alt. 1999 m, par son versant sud-est depuis le barrage du Chambon, avant une descente vers Bourg d’Oisans par les 21 lacets, ou…
  • opter pour une option supplémentaire : super BRA+ ou super BAC+ et ajouter une cerise sur votre gâteau en prenant, à droite au village d’Huez, la direction de Villard Reculas via le passage de la Confession *, et découvrir la magnifique et impressionnante route en corniche qui domine la vallée de la Romanche.
    (*) Selon la légende, « …seules les âmes pures pouvaient se risquer sur cette route étroite, exposée aux chutes de pierres et intimidante en cas de vertige, une halte était obligatoire pour se confesser avant de s’engager sur cette route. ». A vous de voir…

Si vous avez négligé les options qui précèdent, arrivé au Freynet d’Oisans, vous pourrez choisir le BRA+ ou BAC+ en mettant la flèche à droite en direction d’Auris-en-Oisans et le balcon de l’Armentier pour retrouver la descente de l’Alpe d’Huez à La Garde.

Pour ceux qui souhaiteraient participer à la fête en effectuant un parcours allégé, nous proposons le dimanche, au départ de Bourg d’Oisans, « la découverte de l’Oisans… à la rencontre du 50ème BRA » sur un parcours de 77 km pour 1800 m d’élévation. Par une nouvelle voie verte, le parcours longe le Vénéon sur sa rive gauche en direction de Venosc, avant de changer de rive et se diriger vers Le Clapier, retrouver la rampe des Commères, puis la belle route en corniche menant au Mont-de-Lans. A barrage du Chambon, vous rejoindrez le circuit du super BRA avec le col de Sarenne et sa variante par Villard-Reculas via le passage de la Confession décrite précédemment.
Vous voulez faire plus soft ? Alors, au Chambon, vous poursuivrez jusqu’au Freynet d’Oisans et choisirez, en prenant à droite, la variante par le balcon de l’Armentier / Auris ( parcours fléché du BAC+ et BRA+).

Nouveau : une variante « graveline » à partir du contrôle du Cert d’Auris : 15 km et 496 m d+  pour les fans du gravel 5* ,  le tour du signal de l’ homme par les cols de Cluy et Maronne et retour au Cert d’Auris pour la continuation de la randonnée.

Faire le BRA 2019… ce n’est pas l’enfer, mais ça peut être le paradis…
A vous de choisir votre Everest, selon votre envie,
mais assurément c’est un beau défi dans la vie d’un cyclo aguerri !

Jules Arnaud
Président des CTG

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Translate »