Vous connaissez la D2 ?

Non, il ne s’agit pas de la mythique Route 66, ou, plus près de chez nous de la célèbre Route Napoléon !

La D2, c’est notre boussole, notre repère pendant le séjour de mise en jambes dans les Pyrénées Orientales du 7 au 14 avril 2019.

Elle se termine (ou commence) à Argelès, et à proximité de Sournia. (voir tracé en bas)
Au milieu de ce réseau inextricable de petites routes plus ou moins carrossables au milieu des vignes, sur les contreforts des Pyrénées, ou dans la plaine du Roussillon, si vous trouvez la D2, vous êtes sûr d’arriver à bon port… à condition de la prendre dans le bon sens.

photo : trainbus argelès

Vous pouvez l’emprunter en voiture, en camping car, à cheval, à pied, à vélo… et même dans le petit train conduisant les touristes jusqu’aux plages d’Argelès, même en cette saison de l’année où les passagers sont encore peu nombreux…

Elle serpente pour traverser de nombreux villages.

Les CTG en ont visité la plupart, mais il est difficile de s’arrêter trop longtemps sans se refroidir….

Alors revenons un peu sur ces bourgades catalanes, traversées au gré des différents parcours très bien préparés.

. Argelès sur Mer, une histoire riche ! Avant de devenir une des plus importantes stations touristiques du sud de la France, Argelès-sur-Mer s’est construite au fil des siècles et possède une histoire forte. Son nom fait référence à l’argile

. Sorède, la plus proche, et son patrimoine authentique (Eglise paroissiale Saint Assiscle et Sainte Victoire – Notre Dame du Château – Lavall de Saint Marti de Montbram – Le martinet, forge catalane)

. Laroque des Albères, où l’on se perd facilement à vélo, en essayant de retrouver son groupe dans le dédale de rues étroites et pentues, débouchant quelquefois sur des escaliers, un village qui mérite une visite approfondie)

. Saint Genis des Fontaines, abrite un trésor du patrimoine culturel avec l’une des plus anciennes traces écrite de l’art roman : le linteau (début XIème siècle) de son église abbatiale Saint-Michel (VIIIème siècle). Le Cloître du XIIIème siècle est un véritable havre de paix et de sérénité pour le visiteur.

. Brouilla, se trouve au sud de Perpignan, dans la vallée du Tech, au pied du massif des Albères, dernier bastion des Pyrénées qui se jette dans le mer Méditerranée

. Saint Jean Lasseille, possède un patrimoine pré-roman et roman, en l’église St-Jean l’Evangéliste, située au centre même du village.

. Villemolaque, où se sont édifiés, non loin du village, deux puissants domaines ecclésiastiques : le prieuré du MONASTIR DEL CAMP à PASSA, la forteresse des Templiers du MAS DEU à TROUILLAS…

. Fourques. La ville ayant appartenu aux abbayes d’Arles sur tech, puis à Saint martin du Canigou, lors de la création du royaume de Catalogne, Fourques est doté d’une enceinte, appelée aujourd’hui « château ».

. Montauriol, Les Hostalets, Veinat, Foncouverte, Saint Michel de Llotes

. Ille sur Tet, point de départ d’une rando; ne pas manquer le site des Orgues et la visite de l’Hospici d’Illa

. Montalba le Château, dont le haut du village est ceinturé d’un rempart polygonal datant probablement du XII ème siècle

. Trévillach, son dolmen et son oppidum

Le tracé de la D2 :

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)