Vignobles de Chautagne samedi 28 septembre 2019

Que la Savoie est belle ! C’est un ardéchois, isérois d’adoption, qui vous le dit. C’est notre ami Jacques Metral qui m’a fait découvrir la Chautagne. Séduit, j’ai voulu partager avec les CTG.

J’espère que les 16 présents dont 7 dames auront apprécié autant que moi.

Bonne surprise, tous avaient pris la peine de s’inscrire au sondage Framadate – exemple à suivre. Deux amis de Daniel se joignent à notre groupe portant le nombre à 18.

Le ciel était annoncé couvert pour ce matin, mais les nuages n’avaient pas vu la météo. Juste quelques-uns pour faire joli.

9h, c’est parti sur la route qui longe le lac du Bourget avant d’attaquer la première bosse de la journée et rejoindre l’entrée du tunnel du Chat, galerie bien éclairée et plutôt sèche aujourd’hui, réservée aux vélos et piétons.

C’est donc très vite que nous sommes de l’autre côté de la montagne et que nous prenons la direction des vignobles de Chautagne. Nous ne verrons pas beaucoup de monde dans les vignes, pourtant les vendanges sont en cours disent des panneaux qui appellent à la prudence !

Nous roulons dans un paysage magnifique. Billième, Jongieux et Lucey avant de prendre la direction de la Viarhôna que nous atteignons au lac du Lit au Roi. Pourquoi ce nom ?

  • Un sarcophage gallo-romain à deux places, connu sous le nom de Lit-au-Roi se trouvait anciennement sur la commune. Ce sarcophage est celui de Silanius Luciolus et sa femme Connia antiquae. Il se trouve depuis 1760 sur la commune de Lavours. Ce sarcophage doit son nom au fait qu’en 877, il aurait servi de tombeau au roi Charles le Chauve avant le transfert du corps de ce dernier à Saint-Pierre de Nantua (source Wikipedia).

Après une petite pause pour admirer le lieu, nous nous engageons sur la Viarhôna que nous suivons à bonne allure jusqu’à Chanaz, point de passage historique permettant de relier le Rhône et le lac du Bourget via le canal de Savières. Chanaz est aussi baptisée « Petite Venise savoyarde ».

Nous faisons un bref aller-retour sur les quais. Le temps manquait pour entrer dans le village et visiter, par exemple, le Moulin de Chanaz (huile de noix – huile de noisettes). Pourquoi pas une nouvelle randonnée incluant cette visite ? Je vais y réfléchir…

Nous repartons en longeant le canal de Savières où nous apercevons quelques bateaux de promenade, des barques aux pieds des maisons… Mais fini le farniente ! Une petite route bien pentue nous attend avant le hameau de Sindon. Courte pause, puis direction Quinfieux où nos jambes vont encore être bien sollicitées jusqu’au Belvédère d’Ontex pour la pause piquenique suivi d’un petit café, et observer l’abbaye de Hautecombe depuis le haut.

C’est ici que le grand et le petit parcours proposés se séparent. Je propose une 3ème option à mon goût plus sympa. Quelques km et dénivelé supplémentaires en continuant sur le grand parcours, mais en shuntant la montée au col du Chat, et retourner prendre le tunnel. J’ai dû être convainquant car, excepté notre ami Albert (et ses 2 passagères) contraint par un impératif horaire, tout le monde suit.

En guise de pousse café, nous montons au village d’Ontex, avant une descente bien raide nous emmenant à nouveau dans les vignobles. Nous passons devant « Les Morainieres » (restaurant gastronomique et panoramique 2 étoiles au cœur du vignoble de Jongieux). Daniel : une idée peut-être pour une prochaine rando-restau ?

Nous rejoignons l’itinéraire aller. Arrivé au croisement indiquant Monthoux et col du Chat, le groupe se scinde : direction le tunnel pour les uns, le col pour les autres. Personnellement j’hésite beaucoup avant d’affronter la montée, mais l’envie est plus forte que la raison.

Descente sans problème sur le Bourget avec une dernière petite pause pour admirer le paysage.

Les copains semblent satisfaits de cette rando. Un au moins n’est pas rassasié et décide de refaire le col du côté Lac. Bravo Avelino. Tu nous diras si tu es bien rentré.

Pour ma part j’ai passé une superbe journée avec mes amis du CTG.

Pour les statistiques : grand parcours 70 km et 1300 m ; petit parcours 55 km et 1000 m ; 3ème option 67 km et 1100 m

 

Photos : Fernand, Gérard, Jérôme

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)