«

»

Sep 12

Tour du Lac du Sautet – 12 septembre 2015

DSC01753_CAprès un passage par l’Hôpital Sud pour le covoiturage nous nous retrouvons une dizaine à Corps (perdu ?) pour prendre le départ de notre randonnée. Après une courte concertation Carole, Jean-Paul et Cyril optent pour une grimpée vers Notre Dame de la Salette en préambule du tour du Lac du Sautet.

Nous sommes donc 7 dont une amie de la Marick en guest star, à prendre le départ vers le col des Festreaux après un café à Corps car hormis à St Firmin, notre parcours se déroule dans un désert commercial. Quelques rampes à plus de 10% on tôt fait de nous échauffer avant de sommet du col, nous verrons de près un paisible et énorme sanglier au bord de la route. Il sera moins serein demain, jour d’ouverture de la chasse !

Il fait frais car malgré le vent du sud, l’altitude ne permet pas au thermomètre de dépasser 17°. Quelques nuages se sont accumulés mais rien de menaçant. Nous sommes surpris pas l’activité commerçante de St Firmin qui contraste avec le calme des autres villages que nous traversons.

Après le pont sur la Séveraise, l’attrait d’une belle route nous entraine par erreur dans le Valgodemard, mais ce sera pour une autre fois et nous empruntons une montée bien sèche pour passer un col géographique hélas inconnus des cartes et autres centcolistes. Nous descendons sur Chauffayer pour 2 km de Nationale ayant de tourner à droite vers de Glaizyl et le château de Lesdiguières bâti au XVIe siècle au lieu dit les Diguières, donnant son nom François de Bonne devenu Duc de Lesdiguières avant de devenir Connétable de France.

Après avoir admiré les ruines imposantes et nouvellement restaurées nous visitons la petite expo abritée dans une grange voisine.

Afin de nous rapprocher des « écritures », nous empruntons la route en direction de Beaufin malgré un panneau route barrée. Une jolie montée ou nul trafic routier risque de nous perturber et pour cause : après avoir ignoré un panneau d’interdiction à tout véhicule et aux piétons, nous butons sur un tunnel muré dont le contournement en effraie certain(e) et nous devons rebrousser chemin pour nous rendre au Pont Bernard, puis au Pont du Loup situés à la pointe sud du Lac, là où le Drac y déverse ses eaux turquoises.

150 m d’ascension nous conduisent à Ambel où un petit raidillon mène à la place de l’église où une vue superbe, des bancs et même un barbecue collectif nous accueillent pour le pique-nique.

Les 3 courageux de la Salette nous y rejoignent et c’est donc avec un groupe au complet que nous poursuivons vers le défilé de la Souloise aux falaises impressionnantes ; impression renforcée par les lourds nuages sombres augurant un changement de temps annoncé.

Une courte pause et nous grimpons vers le plateau de Pellafol où une ligne droite en faut-plat de 4 km descendant, permet à Jean-Paul de se dégourdir les gambettes à 57 km/h. Plongée sur le barrage du Sautet pour une visite rapide : belvédère, via ferrata agrémentée d’une tyrolienne (pas aujourd’hui !), l’endroit ne manque pas d’attrait.

Plus que 3km et 150 m de dénivelé pour rejoindre Corps à l’issue d’une balade de 61 km pour 1150 m de dénivellation positive.

Cliquez sur la photo pour voir le diaporama

DSC01729_C

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »