«

»

Nov 07

TOUR de l’OISANS et des ÉCRINS – randonnée permanente effectuée par Muriel Sassoulas en juin 2018

Témoignage et photos de Muriel Sassolas (Montélimar)
Ne manquez pas de visionner son magnifique album photos

 

J’ai fait cette randonnée du vendredi 22 juin  au samedi 29 juin 2018.
Je suis partie de Corps où j’ai laissé mon véhicule sur le parking de la salle des fêtes.
Je suis en randonneuse avec sacoches bien chargées et  toile de tente. Je suis prudente la semaine d’avant il y avait eu un temps détestable….et j’ai pris de quoi me couvrir…un peu trop… J’ai tout gardé jusqu’à la fin, j’ai juste pensé à certains moment que je pourrais oublier des vêtements dans un camping .

Départ 10h40,vendredi 22 juin 2018,
Ce qui est tard. Le premier jour est toujours difficile. Je suis la feuille de route : col de l’Holme et puis Parquetout….J’ai eu peur dans cette descente ! J’ai attrapé mal aux mains à être sur les freins et j’ai pensé que j’avais bien fait de changer les patins et je me suis dit que j’aurais dû emmener l’autre jeu que j’avais laissé à la maison…Et pourtant je suis une casse cou en descente, j’adore la vitesse, mais là j’ai été très très prudente. J’étais fatiguée en arrivant en bas…. Après le pique nique de midi, je suis allée au désert de Valjouffrey, ça se mérite et la limonade que j’ai bue à l’Auberge des Ecrins était la bienvenue (tampon). Le restaurateur, Corse a été très sympathique avec moi.
Je me suis arrêtée au camping d’Entraigue. (10,20€) en redescendant. 58 km pour cette première journée.

Deuxième jour : samedi 23 juin 2018
départ 7h, col d’Ornon, puis Bourg d’Oisans, jour de marché. Je m’arrête, achète un pamplemousse, du pain et une pâtisserie pour plus tard. Et j’ai oublié de faire tamponner..
10h, départ pour la Bérarde….et là c’est pas de la tarte ! J’en bave ! Il fait chaud ! Après un verrou c’est un peu moins dur. J’arrive à 13h45 à l’épicerie du café du Vénéon (tampon), où  je bois un grand café après mon pique nique. J’en ai besoin…Je redescend et m’arrête au camping municipal de la cascade de Bourg d’Arud, très beau camping, (8,32€), 85km aujourd’hui.

Troisième jour dimanche 24 juin 2018
départ 6h45, en direction de l’Alpes d’Huez, je commence les 21 virages à 7h30. J’arrive en haut à 10h10, et je suis bien contente d’être partie tôt parce qu’il commence à y avoir beaucoup d’autos et c’est pas marrant..Tampon au bar Indiana et je repars et là je me trompe….aucune indication pour le col de Sarenne et je dois être un peu fatiguée….je monte pendant 9 km….aux lacs Besson…c’est beau! mais c’est pas là et c’est un cul de sac….Demi tour, je finis par trouver la route vers l’héliport. La route pour aller au col de Sarenne est très belle et ça me réconcilie avec la montée des 21 virages. Ensuite c’est une descente vertigineuse et sur une route en mauvais état qui nécessite beaucoup de vigilance. Arrivée au lac du Chambon, je passe de l’autre coté, comme le dit les indications….sauf que la route est barrée…..Mais je passe quand même et là c’est le bonheur, une petite route rien que pour moi.Je suis très fatiguée, je m’arrête au soleil et je pique un roupillon pendant au moins une heure.Je repars, je vais m’arrêter au camping de la Grave, mais avant d’y arriver…Il faut continuer: la route a été très dure et j’ai vraiment eu peur dans le tunnel car malgré ma lumière c’est sombre et étroit et il y a des camions et mes sacoches sont larges….Je suis arrivée à 18h au camping La Gravelotte, bien fatiguée.(10,20€) 76km.

Quatrième jour, lundi 25 juin 2018
départ 6h40, la tente est trempée et pourtant il n’a pas plu…
Montée au col du Lautaret en passant dans le village de Villard d’Arène. J’arrive à 9h au col, séance photo, pause au café, tampon. Il fait pas très chaud. La descente est rapide et laisse bien le temps d’admirer le paysage, la route est belle. J’arrive tôt à Briançon, je m’arrête à l’office de tourisme et je ne suis pas contente et je le dis car sur le tampon il y a marqué Serre Chevalier….et pas le moindre petit Briançon…il paraît que c’est tout à fait normal ! Mais je ne suis pas d’accord,et je les ai agacés…Je vais au camping des 5 vallées monter ma tente trempée… (10,35€), je mange, mini sieste et je pars sans sacoche pour le col de L’Isoard en aller retour. 94km

Cinquième jour mardi 26 juin 2018
c’est une journée plus cool qui s’annonce, car peu de kilomètres à faire. Je fais un arrêt à Vallouise que je visite ainsi que la boulangerie….Je vais au camping d’Ailefroide qui est vraiment bucolique et charmant au milieu des arbres.(7,20€) En début d’après midi je fais la montée au Pré de Mme Carle, ce n’est pas très long mais il y a du dénivelé. La montagne est belle ! Je prends un jus de pamplemousse au chalet refuge et j’observe des marcheurs sur des névés qui redescendent prudemment.
Je me suis bien reposée au camping qui est très calme . 43km

Sixième jour : mercredi 27 juin 2018
Départ 7h. La montée pour aller à Puy St Vincent est rude…Ensuite je me suis arrêtée à l’Argentière en Besse, j’ai lu les différents panneaux explicatifs sur les mines d’argent et son extraction. Arrêt pour le tampon dans une boulangerie mais pour goûter aussi aux spécialités gastronomiques : pizza provençale pour midi et gâteau au citron tout de suite… délicieux ! parce que faire du vélo donne faim !. Ensuite la petite route est  très belle mais avec des pentes encore conséquentes.J’arrive à Embrun à 12h45 et je mange au Roc dans un parc avec une vue splendide et au frais sous des grand arbres.Visite de la cathédrale, et tampon à l’office du tourisme. Je continue et la route est toujours belle..et toujours pentue et j’ai très très chaud sous le soleil mais quelle vue magnifique ! En arrivant à Chorges qui n’est pas indiqué…, j’ai cafouillé dans les directions….fatigue oblige…heureusement que le smartphone fait gps avec google maps et que je suis allée direct au camping municipal de la Baie St Michel qui est au bord du lac, loin de Chorges…C’est 18h.100km.

Septième jour : jeudi 28 juin 2018
départ 6h40, arrêt à Chorges à la boulangerie, tampon et croissant aux amandes…Il n’y a pas d’indication pour la route à prendre et j’ai un peu pataugé…Une fois trouvée, la route est belle comme d’habitude et avec de belles montée aussi. Le col de Moissière  a été particulièrement difficile dans la forêt du Sapey….j’ai mis pied à terre pendant 100m…il y a un raidillon qui m’a bloqué ! Le panneau du col n’était pas sur son poteau, heureusement il y avait celui des randonneurs à pied.J’ai mangé mon croissant aux amandes et je l’ai vraiment beaucoup apprécié ! Ensuite descente sur Ancelle, puis montée sur Orcière où je fais des courses dans un Vival tenu par un couple d’anciens cyclo à l’ASPTT de Neufchatel en Bray : la dame était très contente de tamponner ma carte ! Pique nique et puis je redescends jusqu’à St Bonnet en Champsaur que je visite et où je fais tamponner la carte par le bureau des accompagnateurs en montagne, l’office de tourisme est fermé le jeudi.Le local est dans un ancien bâtiment très beau, médiéval. Je reviens sur mes pas pour aller au camping au bord du Drac, très agréable, ombragé et pas cher 7€. 72km

Huitième jour : Vendredi 29 juin 2018
départ 6h40, trajet très agréable le long de la Séveraisse. Je m’arrête au camping Les Mélèzes(7,20€) vers 10h30, je fais des courses à l’épicerie juste en face et je pars au chalet hôtel du Gioberney sans sacoche pour 6 km de montée avec des passage à 12 et 14%, et la limonade au refuge est encore la bienvenue. Le temps change, il ne fait pas très chaud, après quelques photos de la cascade avec pas mal d’eau, je redescend sur les freins….la route n’est pas un billard et je suis contente d’avoir mes gros pneus et mes freins hydrauliques.
60km

Neuvième jour : samedi 30 juin 2018
départ 6h30, le trajet passe par de petites routes charmantes et elles ne passent pas à St Firmin…alors pas de tampon….et un col vraiment très pentu mais pas long.
Je rejoins le trafic à Corps avant 9 h, je peux me débarrasser de mes sacoches et ne prendre qu’un pique nique pour monter à Notre Dame de la Salette. J’arrive en haut avant 11h et il y a un monde fou car il y a une manifestation ce weekend là : camping cars, voitures, motos qui m’ont doublée dans la montée et ça n’a pas été toujours bien agréable car cette montée est irrégulière avec des parties très pentues.Je suis allée à l’accueil de la confrérie pour tamponner ma carte et l’ecclésiastique montrait des signes de fatigue à trouver le tampon adéquate : c’est marqué « étape pélerin »J’ai très mal aux ischion, ça devient difficile de faire du vélo, heureusement que c’est bientôt fini ! Une belle descente avalée rapidement et je suis de nouveau au trafic
58km

646 km pour cette randonnée permanente avec mes erreurs de parcours et variantes ;
J’ai eu très beau temps, heureusement.
J’ai vu de magnifiques paysages.
J’en ai bavé dans les montées
La montagne est belle !

Mon compte rendu est  assez succinct parce que juin est déjà loin et que je n’ai pas tout écrit. J’en ai un bon souvenir malgré la difficulté.
Je ne veux pas avoir de Brevet, ce n’est pas ma motivation…
Je vous joins l’album de la randonnée.
sportivement
Muriel

Share

(3 commentaires)

  1. Muriel

    Bonjour Aimé,
    Je fais du vélo comme une aventure, alors je ne regarde pas le dénivelé, j’avance …. Et je m’arrête pour dormir…..

  2. Cartier Aimé

    Bonjour Muriel,
    nous projetons avec mes amis du vélo club gardois de Beaucaire de faire cette randonnée sur 6/7 jours
    au départ de Chorges , mais nous opterons pour des vélos délestés de sacoches et un fourgon suiveur pour l’assistance
    car le dénivelé nous parait costaud et l’on craint des défaillances.
    nous apprécions votre compte rendu et vos belles photos qui nous incitent à l’aventure et nous indique vos lieux d’hébergement, mais nous opterons pour un peu plus de confort car la moyenne d’âge des participants est élevée..comme les sommets qui nous attendent.
    A propos avec-vous notez le dénivelé de chacune de vos étapes et leur cumul ?
    Bravo pour votre performance en solo !
    Bravo et merci aux concepteurs de cette belle randonnée créée il y 40 ans par la CGT !!
    Merci aussi à Michel responsable de cette RP labellisée FFCT / CTG .
    Cycl’amicalement
    Aimé de l’ECB

  3. Fernand Combe

    Bonjour Muriel .

    Bravo et merci de nous donner envie après la lecture de votre aventure . Les photos sont magnifiques .
    Merci à Michel responsable de cette randonnée permanente proposée par le CTG .
    Sportivement .
    Fernand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »