«

»

Mar 04

Sud Grenoblois – 4 mars 2018

Après le temps neigeux de la veille, c’est un tout autre programme qui nous attend ce dimanche matin avec un ciel lumineux le matin sous un soleil qui ne va pas tarder à faire remonter les températures négatives de l’aube.

A midi et demi nous sommes 18 dont une dizaine de dames à prendre le départ de cette balade au départ de l’Hôpital Sud alors qu’un vent de plus en plus chaud et fort se lève amenant son cortège de nuages qui ont toutefois la courtoisie de retenir les vannes de la pluie.

D’entrée nous décidons de ne pas respecter les écritures de Daniel, aujourd’hui absent, pour prendre notre départ habituel vers la plate-forme chimique de Pont de Claix. Après la traditionnelle photo de groupe avec en arrière-plan, le Moucherotte et le Pont Lesdiguières, nous empruntons la piste cyclable qui longe l’A480.

Sur les conseils d’Alex, nous préférons y rester plutôt que d’emprunter les routes de campagne proposées par Daniel (2ème entorse aux écritures). Nous découvrons même une nouvelle piste cyclable en direction de St Paul de Varces. Du coup les GPS ne sont pas très utiles et tout le monde attend bien sagement que nous décidions du parcours. Ces pauses sont d’ailleurs mises à profit pour boire abondement car le vent du sud qui a fait grimper le mercure autour les 15° dessèche quelques gosiers assoiffés. Evidemment, on me demandera très vite des arrêts pipi !

Nous respectons ensuite scrupuleusement la trace GPS pour traverser la plaine de Reymure saluant aux passage notre autocariste préféré avant de poursuivre vers St Georges-de-Commiers où la première et très relative « difficulté » du jour, fait prendre conscience à certain, du poids des ans (plus lourds que le vélo) et surtout, de leur manque d’entrainement en ce début d’année hivernal. La pause ravito d’impose avec force graines, barres énergétiques et autres bananes.

La bosse de Champ-sur-Drac est négociée sans l’élan de la descente puisque que suis à l’arrière et qu’aujourd’hui « on attend Patrick ». Dernière entorse aux écritures dans la traversée de Basse-04Jarrie afin d’emprunter la piste cyclable qui nous conduit au pied de la bosse de Haute- Jarrie par les Charbonnaux : 9% puis un replat et enfin 11% pour finir essoufflés au rond-point où les derniers se font attendre. Décidément, ces routes sont de plus en plus raides !

Nous traversons ensuite le Golf de Bresson où nombreux sont les amateurs venus taper des balles. Il faut dire que l’ambiance est à présent printanières alors que nous dévalons la raide descente qui nous ramène à notre point de départ par des chemins légèrement différents de la trace prévue (pardon Daniel !).

A peine 43 km pour 400 m de dénivelé : Il faudra encore un peu d’entrainement pour apprécier nos escapades estivales et leur cortège de « 2000 ».

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »