Sansonnet Mt Tournier – 5 juin 2016

P1050177_RNous sommes une dizaine pour pédaler aujourd’hui sur les routes du côté de St Genix-sur-Guier. Parmi nous,  deux sympathiques invités de Daniel qui « testent «  le CTG. Leurs cales Look dénotent une approche sportive de notre activité, ce qui me donne l’occasion de les chambrer un peu !

Nous prenons d’emblée une voie verte sur laquelle nous croisons une impressionnante compétition de rollers  dont les coureurs nous doublent allègrement, avant d’apercevoir Gérard R. en spectateur car il a oublié sa roue avant….

La montée d’Izieu aux pourcentages redoutables me conforte dans mon choix de ne l’avoir pas sélectionnée pour les Roues Cool, mais tout le monde choisi de l’emprunter même si Jean-Pierre nous fait quelques frayeurs cardiaques alors que nous parvenons à la fameuse « Maison d’Izieu » où 44 enfants et 5 de leurs maitres furent déportés à Ausschwitch.

Dommage que nous n’y soyons pas les bienvenus car on nous fait savoir que nos vélos « dérangent » et nous nous sentons soudain coupable de violer ce sanctuaire.

Après une courte descente nous passons devant la superbe cascade de Glandieu, bien alimentée par les pluies récentes. Nous remontons alors le cours du Gland avant de bifurquer par une route récemment barrée mais partiellement refaite et parfaitement cyclable. Plus loin, nous emprunterons la D69, laissant sur notre droite, le chemin de la Couille. Curieux pays !

Nous rejoignons les bords du Rhône (ou plutôt de son canal de dérivation) à proximité de Belley, pour pique- niquer sur une base d’aviron où le club local organise une fête. Ce sera l’occasion pour certains de déguster les gâteaux maison en profitant d’un bon café.

Comme un seul homme, tous décident d’affronter la côte de Parves. Un beau belvédère nous  permet d’admirer la Via-Rhôna entre Cressin et Belley, dans sa partie la plus pittoresque, ainsi que les sommet environnants (dont le Grand Colombier dans la brume).  Jean-Pierre décide alors de partir seul en pèlerinage vers Nattages. Il doit nous rejoindre plus tard. Espérons qu’il ne lui arrivera
rien !

A Nant, avec les Roues Cool du jour (Véro et Renée) nous empruntons une piste inconnue de Daniel (si si, ça existe !) pour rejoindre le Fort de Pierre Châtel (ancienne Chartreuse). Le chemin est caillouteux mais praticable avec un  peu de dextérité malgré les mises en garde d’un autochtone ignorant de notre pratique tout-terrain. La piste en balcon est magnifique et une descente en lacet sur un  stabilisé parfait nous ramène à Virignin. Nous passons la Balme de Pierre Châtel, point noir de la Via-Rhôna mais sans danger aujourd’hui car peu de circulation.

Nous essuyons finalement quelques averses sur les 15 km de la voie verte qui nous ramène à St Genix, tandis que dans l’autre groupe, Marick et Marylène attendent Jean Pierre qui a fait le détour par Nattages pour voir l’école où il a fait ses débuts d’instit… mais Jean Pierre passe sans les voir !

Pas facile de comprendre….

Il reste 4 volontaires pour gravir le Mont Tournier et ses 600m de dénivelé. Parité pour ce groupe, autant d’hommes que de femmes !

La traversée de Yenne nous offre un répit bien sympathique, d’autant plus que la chaleur s’est invitée dans ce début d’après-midi. Sitôt le village d’Ameyssin passé, la pente devient respectable. La route serpente alors dans la colline sous le bois de Glaize et son tracé devient très sympa. Le cimetière de Loisieux et son point d’eau « potable » au bord de la route est le bienvenu. Nous ne rencontrons pratiquement personne, les quelques nuages bien sombres vers le sommet nous incitent à forcer l’allure. Les conversations se font plus rares, puis plus saccadées et au bout de quelques kilomètres, il n’y a plus rien à dire…

Le col du Mont Tournier est franchi avec un dernier km assez facile, photo souvenir pour Nicole et Roger, 2 cyclos annéciens invités, ravis d’avoir fait connaissance avec notre groupe. Nous entamons la descente sans avoir mis le poncho. Mais la route est bien mouillée par l’orage qui a sévi du coté de St Maurice de Rotherens. Nous retrouvons la chaleur en arrivant au rond-point, tout près du parking du départ.

Texte et photos de Daniel Cattin et Patrick Lacheau

DIAPORAMA

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)