«

»

Juin 15

Quelques cols escaladés lors de la rando sacoches dans les alpes Apuanes – 1er au 7 juin 2017

Pour le parcours de la randonnée sacoches du 1er au 7 juin 2017, dans las Alpes Apuanes (nom de cette partie des Apennins) Daniel C. avait inclus dans le parcours quelques cols intéressants.

Les chasseurs, qu’ils soient armés de GPS ou de cartes papier ont conjugué leurs efforts pour identifier les cols prévus sur le parcours quand ceux-ci étaient dépourvus de panneau ou proposer un nombre limité de variantes pour aller chercher des cols proches du parcours.

Le tableau ci-dessous récapitule les cols escaladés au cours de cette randonnée.

date Nom Code Région  
jeudi 1 juin 2017 Passo Pratizzano
Passo di Pratizzano
IT-RE-1230 Emilia-Romagna
jeudi 1 juin 2017 Passo della Scalucchia IT-RE-1355 Emilia-Romagna variante
vendredi 2 juin 2017 Passo di Pradarena IT-LU-1574a Toscana
vendredi 2 juin 2017 Foce Carpinelli IT-LU-0838 Toscana
vendredi 2 juin 2017 Foce di Borecchia IT-LU-0774 Toscana
vendredi 2 juin 2017 Foce di Rifogliola IT-LU-0824 Toscana
samedi 3 juin 2017 Passo della Gabellaccia IT-MS-0893 Toscana

raté

Foce di Pianza IT-MS-1273a Toscana
dimanche 4 juin 2017 Passo del Lucese IT-LU-0556 Toscana jour de repos
lundi 5 juin 2017 Focetta del Palazzolo (tunnel) IT-LU-1033 Toscana
mardi 6 juin 2017 Foce di Terrarossa IT-LU-1132 Toscana
mardi 6 juin 2017 Passo delle Radici IT-LU-1527 Toscana
mardi 6 juin 2017 Bocca dei Fornelli
ou Passo Lagadello
IT-LU-1605 Toscana variante
mardi 6 juin 2017 Colle del Morto IT-MO-1325 Emilia-Romagna variante

Jeudi 1er juin 2017.

Un seul col était prévu au parcours : le Passo Pratizzano, en absence de panneau celui-ci fut relativement difficile à localiser car la route changeait plusieurs fois de versant dans la zone concernée.

Une variante a été proposée : le Passo della Scalucchia, proche du parcours peu après le précédent.

Vendredi 2 juin.

Pour le premier col de la journée, le Passo di Pradarena, la difficulté ne résidait pas dans la localisation mais dans la pente pour accéder à celui-ci.

L’accès au Foce Carpinelli, depuis le lac de Gramolazzo, par le parcours prévu par Daniel comportait quelques kilomètres de piste. Les mauvaises langues y ont trouvé l’explication de l’absence de Daniel qui avait choisit le raccourci du petit parcours…

L’accès au Refuge Val Serenaia, comportait le passage du Foce di Borrechia  et du  Foce Rifogiola  que beaucoup ont passé sans s’en apercevoir.

Samedi 3 juin

Les deux cols escaladés la veille à la montée étaient à nouveau passés à la descente après la traversée d’une magnifique forêt de hêtres.

Le parcours direct ne comportait pas de cols référencés. La variante vers Campo Cecina – superbe belvédère sur les carrières de marbre – en annonçait deux.

La route panoramique –au revêtement plutôt détérioré – serpente dans la forêt- avec de nombreux cols géographiques correspondant au passage du côté mer au côté intérieur.

Le premier col – Passo della Gabellaccia – est indiqué par un panneau « Dogana della Tecchia » en référence à un poste de douane ayant cessé de fonctionner en 1848 …

Le groupe des CTG s’est arrêté au belvédère, le Foce di Pianza étant situé un peu plus loin .. sans doute au-delà du goudron …

Dimanche 4 juin

Lors de cette journée de repos à Marina di Pietrasanta seul Christian a pris son vélo pour aller visiter le Passo del Lucese, le reste du groupe choisissant la visite de Pise, Lucca ou la plage.

Lundi 5 juin

Pour rejoindre Castelnuovo Garfagnana depuis la côte, le parcours empruntait le tunnel du Focceta di Palazzolo également connu sous le nom de Passo del Vestito, cette appellation semblant être réservée au col géographique accessible par un sentier dessus du tunnel.

Mardi 6 juin

 Pluie au départ pour cette longue étape sans raccourci. Longue montée progressive jusqu’au Passo delle Radici en passant par Foce di Terrarossa.

Si la route, pour accéder à Radici, était relativement roulante, il n’en était pas de même du kilomètre pour rejoindre le Passo Lagadello (ou Bocca dei Fornelli), la route suivant le parcours d’un chemin de croix !

Dans la descente, au départ de Piandelagotti, une route de deux kilomètres en pente douce permettait d’accéder au Colle del Morto.

Mercredi 7 juin

 Pas de col au programme. Parcours raccourci pour Thierry S. et le rédacteur suite à la chute à Riva di Cavola.

 

DIAPORAMA

 

Note : Passo di Pradarena, Foce di Terrarossa et Passo delle Radici avaient été escaladés par les CTG en mai 1983 lors de séjour de l’ascension.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*