«

»

Fév 10

on a marché sur le Mont de Rousse et côte Rouge

nous avons marché sur le Mont de Rousse

D’autres photos sur le diaporama
(photos de Christiane et Jules)

Ce jeudi 8 février, Pierre nous emmène en Beaumont. Nous ne serons que 6 volontaires, mais peu importe, l’envie est intacte. Il faut dire que depuis quelques jours, la grisaille s’est à nouveau installée sur Grenoble et le bulletin météo de ce matin indique : froide et grise journée …. Mais avec les webcams, on ne peut plus nous raconter des histoires. A 8 h 30 celles de Chamrousse nous montrent une mer de nuages sur les vallée de l’Isère et du Drac, et un grand soleil se levant au dessus.  Dans la côte de Laffrey nous devons mettre les essuies glace et le long des lacs la visibilité ne dépasse pas les 20 mètres….

A 10 h nous prenons le départ du hameau de Villelonge ( commune de St Michel en Beaumont ) alt 1258 m et coupons les lacets du col de Parquetout ( alt 1398 m ) .Un bon enneigement nous permit de chausser les raquettes dès le parking et nous cheminons en  forêt en empruntant le sentier du bois des Trente . A l’altitude 1500 nous quittons un féérique paysage d’hiver, fayards et sapins enrobé de givre  formant un cocon blanc scintillant autour de chaque branche ou rameau, pour entrer sur les 150 m suivants dans une ouate qui deviendra de plus en plus lumineuse…

Pour gagner au plus vite le soleil, Pierre nous fera grimper tout droit dans le pentu de la crête de l’alpe, jusqu’au Mont Rousse ( alt 1877m ) . La vue est resplendissante, les  photos saisissent cette mer de brumes d’ où émergent des ilots rocheux ( Mont Aiguille, Grand Veymond, Pic St Michel…) ou des iles, comme l’ Obiou, le pic de Bure, le Taillefer etc…

Nous avons ôté les anoraks , sorti les lunettes de soleil et les gants légers….Du Mont Rousse nous descendons sur 50 m au col Nodry ( alt 1827 ) pour remonter la crête de côte Rouge jusqu’à son point haut à l’ altitude  2015 m.

le sanctuaire de la Salette flotte sur l’écume du jour

C’est un belvédère 5 étoiles sur le Vercors, le Dévoluy, l’Oisans, la Matheysine, le Champsaur…et le temps du pique nique nous permettra d’en profiter pleinement. Un moment magique nous fut offert, quand les brumes voulurent bien se tasser un peu et que nous apparut à l’est, le sanctuaire de la Salette comme flottant  sur l’écume du jour.

La descente se fera dans une belle poudreuse sans trace,  par le col de Lière ( alt 1917 m ) puis le vallon de l’alpe , sa bergerie, ses chalets d’alpage , ses réservoirs, ceci nous indiquant qu’une intense activité pastorale se passe ici l’été . Sur une distance de 10 km aller et retour, 850 m de dénivellation , 5 h de marche , 45 ‘ de pose , nous avons profité de 4 h de soleil, en nous réjouissant du bonheur de ne pas travailler le jeudi….!

Nous aurions pu sans gros effort grimper après le passage du col de Lière, sur la crête de cote Belle ( alt 2027 m ) , mais Pierre a dit que ce sera pour une autre fois…pour avoir le plaisir de revenir dans ce Beaumont qui porte si bien son nom .

de côte Rouge, descente au col de Lière

vue sur l’Obiou de puis le Mont de Rousse

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »