«

»

Fév 13

l’immensité lui va si bien …

paysage des steppes de Sibérie, et l'infatigable randonneuse de Jean Pierre Chalons

paysage des steppes de Sibérie, et l’infatigable randonneuse de Jean Pierre Chalons

Infatigable, notre ami Jean Pierre CHALONS !

Commerçant en articles de sport à AUTRANS et MEAUDRE ( magasin « attitude sports » skis, vélos, trail etc.. ) Jean Pierre travaille beaucoup en saison d’hiver et été.

Avide de grands espaces et de découvertes du monde , il prend  généralement son congé annuel en mai, et avec l’accord de sa famille qui le suivra par balise GPS interposée, il s’envole pour découvrir la planète.

Sa compagne de route sera sa bicyclette, chargée de 20 kg de sacoches .

En cette période de mai / juin  2015, il s’accordera exceptionnellement 52 jours de congés, car son projet est de taille ! Il traversera la Russie, de Moscou à Vladivostok, 9200 km en 50 jours, soit une moyenne de 180 km / jour.

Son parcours suivra à peu près celui du célèbre chemin de fer Transibérien, qui lui ne mets que 8 jours ….

De Moscou, il passera à Kazan, Omsk, Novosibirsk, le lac Baïkal ( plus grand lac mondial d’eau douce ) , Tchita, longera le fleuve Amour en contournant la Chine, pour descendre à Vladivostok, terminus du voyage .

Il ne comptera aucune crevaison, grâce à ses pneus Schwalbe, mais des difficultés il en aura quelques unes, si non ce ne serait point une aventure …..

Difficulté de lire les panneaux indicateurs en écriture Cyrillique, de tenir sa montre toujours à l’heure, quant on décompte pas moins de 10 fuseaux horaires dans ce périple vers l’Est , et de s’apercevoir alors que l’on croit  qu’il est 18 h, qu’il est en fait 20 h et que tous les magasins de produits alimentaires indispensables sont fermés !

Jean Pierre aura été agréablement  surpris de la gentillesse des populations rencontrées, malgré leur conditions de vie du début de 19 ème siècle chez nous .

Il avait heureusement choisi la meilleure saison pour faire ça à vélo !

Savez vous qu’ en ce moment ou je rédige ce mot, à OYMYAKON en Sibérie, il fait – 47 ° à 19 h par 68 % d’humidité !

Remarquez que là bas ils sont habitués, il y a de la neige et du froid 9 mois par an ( le 6 janvier 1926 il faisait – 71°)

Faut pas se moquer des injustices climatiques, chez nous ce n’est pas la côte d’ Azur partout…En février 1985, il faisait bien – 41° à Mouthe ( Jura) .

Chapeau bas l’ami Jean Pierre….. et cette année tu prépares quel truc de fou ?

OUF, VLADIVOSTOK terminus de laTransibérienne

OUF, VLADIVOSTOK terminus de laTransibérienne

diaporama de quelques photos de la soirée CTG du 11 février

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »