«

»

Fév 28

les oignons de la soupe avaient la peau épaisse…

si l’union fait la force, l’oignon fait la soupe

Il parait que si les oignons ont la peau épaisse, l’hiver sera froid c’est certain …

En fait, ce samedi 24 février lors de l’ouverture de la saison cyclo 2018 à Goncelin, nous n’avons pas épluché les oignons pour faire la soupe, mais nous savions que cet hiver 2018 est un vrai hiver, avec beaucoup de neige et de froid , comme les hivers d’antan …il y a plus de 10 ans….

28 CTG chaudement vêtus ( il faisait seulement 4° ) se sont rassemblés à 12 h sur le parvis du gymnase de Goncelin, dont 14 filles et 14 garçons , une parité parfaite !

3 parcours nous étaient proposés soit ; 34 km, 54 km , 70 km pour une dénivellation de 200, 600 ou 800 m

boire un petit coup c’est agréable , même à la Chavanne

La combe de Savoie et ses coteaux de vignobles ; Apremont, lac St André, Chignin, val Coisin, St Hélène du Lac sont toujours aussi plaisants et nous avons même eu droit à de chauds rayons de soleil, faisant monter la température à 9° au ravitaillement de la Chavanne.

C’était à quelques exceptions près , la 1 ère sortie 2018 pour beaucoup d’entre nous , et toutes et tous ont pu rallier l’arrivée dans les délais et déguster la soupe à l’oignon et le vin blanc chaud à la cannelle offerts par le club organisateur.

3 ctg dans la côte du lac St André

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les dictons ne sont pas paroles d’évangiles….et la nature n’a jamais prévu le temps, mais elle s’y adapte de manière remarquable….comme l’ont fait les 350 participants de cette randonnée, en adoptant une tenue vestimentaire en  couches superposées , s’ effeuillant  au fil du parcours…..finalement comme la peau des oignons dans le bouillon …

la chapelle de Myans

 

rouler en peloton ça tient chaud

Share

(2 commentaires)

  1. chasson

    Salut, je crois bien que la prochaine année je vais faire comme toi. On en reparlera à l’occasion sur cuba ou les antilles.
    En attendant bon retour dans la froidure, les cols enneigés, et les petites routes gravillonnées.
    jef

  2. LARRIBE FRANCIS

    Brrr, ça fait froid dans les mollets. Pendant ce temps je me baignais sous le soleil des Caraïbes dans une mer à 25° au milieu des poissons et des coraux.

    J’ai même assisté à une course cycliste entre Trinidad et Topes de Collantes avec des % ahurissants ( entre 15 et 20%). J’ai même rencontré deux cyclotoursites, des Espagnols, qui traversaient Cuba d’est en ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »