↑ Revenir à Les Cents cols

page 5 : Les cols situés sur la ligne de partage des eaux Mer Noire – Adriatique

DIAPORAMA
illustrant l’article et les 5 pages liées.
Pour cette page voir diapos 102-134
Cliquez sur i pour les légendes

Cette ligne de partage des eaux, la plus orientale du massif alpin, va s’étendre sur 4 pays : traverser le sud-est de la Suisse et le nord-est de l’Italie (en passant au nord du massif des Dolomites et dans le nord du Frioul italien), être frontalière de l’Autriche, et se terminer avec les Alpes en Slovénie.

Au nord / nord-est, tous les cours d’eau sont des affluents du Danube, au sud les eaux s’écoulent  vers l’adriatique par le Pô, l’Adige, le Piave, le Tagliamento et l’Isonzo (Soča).

Au départ de Piz Lunghin la LPE est orientée vers l’est en direction du premier passage routier :          

Passo del Maloja – Passo del  Maloggia – Malojapass (CH-GR-1790) altitude 1815 m

Il relie Chiavenna en Italie (val Bregaglia vallée de la Méra affluent du Pô) à Silvaplana (canton des Grisons, Suisse) dans la haute vallée de l’Inn.

C’est aussi une frontière linguistique : italien au sud et allemand et romanche au nord.

L’ancienne route romaine est reconnue comme bien culturel suisse d’importance nationale.

Après Maloja, la LPE s’oriente brièvement sud-est, puis plein est, en délimitant la frontière italo-suisse avant de revenir – en s’orientant vers le nord en territoire suisse.

Passo del Bernina – Berninapass – Pass dal Bernina  (CH-GR-2307)

Il relie l’Engadine au val Poschiavo (en Suisse) puis en aval  la Valteline (en Italie) (le Poschiavino est un affluent de l’Adda, donc sous-affluent du Pô). C’est le plus haut col de Suisse et des Alpes qui reste ouvert toute l’année.

Le train Bernina Express relie Saint-Moritz au val Poschiavo par le col de la Bernina avec une vue panoramique de la chaîne de la Bernina dans son ensemble.

Forcola di Livigno (CH-GR-2315c) ou  (IT-SO-2315)

C’est un col frontalier. Sa situation géographique est particulière avec la Suisse au sud de l’Italie …

Au sud, la Suisse avec le Val Poschiavo puis l’Italie avec la Valteline.
Au nord, la zone franche de Livigno (Province de Sondrio –Italie).
La vallée est celle de l’Agua Grande (ou Spöl) qui passe en Suisse pour se jeter dans l’Inn. C’est une des seules rivières d’Italie coulant vers le Danube, avec la Drave.

Passo di Foscagno (IT-SO-2291 )

Ce col est le seul passage pour relier Livigno au reste de l’Italie sans passer par Forcola di Livigno et la Suisse. Le col fut ouvert durant l’hiver 1952/1953. Avant, la communauté de Livigno restait complètement privée de toute communication avec le reste du monde pendant tout l’hiver jusqu’au dégel, à la fin du printemps.
Au nord-ouest un affluent de l’Agua Grande (lac de Livigno) ; au sud-est Bormio dans  la vallée de l’Adda, affluent du Pô.

Passo di Fraele (IT-SO-1952)

Le Passo di Fraele (cotation R1 – près de la frontière entre la Suisse et l’Italie)  relie la vallée de Fraele (Haute vallée de l’Adda) du côté italien avec le Galltal, une vallée latérale du Spöl. La montée depuis Bormio (sud-ouest) est goudronnée (depuis 2010 ) [iii]  jusqu’au barrage et le Passo Torre di Fraele (IT-SO-1941).

Après ce court passage en Italie la LPE va retourner en Suisse puis suivre (approximativement)  la frontière austro-italienne.

A noter également que versant adriatique, le bassin de l’Adige va remplacer celui du Pô.

Ofenpass –  Pass dal Fuorn  (CH-GR-2149b)

Il relie la vallée de l’Inn (affluent du Danube), dans l’Engadine au nord-ouest, au Rom (affluent de l’Adige) dans le Val Müstair au sud-est.

Après ce « retour » en Suisse, la LPE va suivre (approximativement)  la frontière entre l’Autriche et l’Italie et après quelques incursions  en territoire italien au niveau du massif des Dolomites et au nord du Frioul elle traverse la frontière slovène. A noter que cette LPE / frontière n’est pas une frontière linguistique. L’allemand étant la langue parlée par la majorité de la population du Südtirol (province de Bolzano/Bozen).

L’actuelle frontière a été fixée par le traité de Paix de Saint-Germain-en-Laye du 10 septembre 1919. Avant la première guerre mondiale le Südtirol faisait partie de l’Empire Austro-Hongrois.

Passo di Resia – Reschenpass (IT-BZ-1507)

Le col se trouve en territoire italien et la frontière passe légèrement en contrebas, au nord.

Du côté italien, le col donne sur le val Venosta, haute vallée de l’Adige, qui prend sa source près du col ; la pente est relativement douce. Du côté autrichien, il débouche sur la vallée supérieure de l’Inn ; la route, plus encaissée entre les montagnes, descend jusqu’à Nauders.

Des découvertes archéologiques montrent que le col de Resia était une voie commerciale dès l’époque protohistorique, moins importante cependant que le Brenner.

Passo del Rombo – Timmelsjoch (IT-BZ-2491) ( AT-7-2474 )

Il se situe à la frontière entre l’Italie –Südtirol (val Passiria, affluent de l’Adige, principale ville : San Leonardo in Passiria) et l’Autriche-Tyrol (Vallée de l’Ötztaler Ache – affluent de l’Inn – Sölden).

Côté autrichien la route est à péage (pour les autos).

Passo del Brennero – Brennerpass  (IT-BZ-1375) (AT-7-1370)

C’est  le passage le plus bas et le plus fréquenté entre le nord et le sud des Alpes et le seul qu’une voie ferrée de grand transit franchisse à ciel ouvert. Il est également parcouru par la route européenne 45 empruntant l’autoroute A13  (ouverte le 17 novembre 1963) en Autriche et l’Autoroute A22 en Italie.

Au nord, Innsbruck est à 35 km (vallée du Sill affluent de l’Inn) ; au sud Vipiteno (Sterzing) est à 17 km   (vallée de l’Isarco affluent de l’Adige) et Bolzano (Bozen) à 95 km.

Au début de l’âge du bronze, les Illyriens descendent à travers le Brenner dans les vallées méridionales des Alpes. Autour de l’année 200, l’empereur romain Septime Sévère a transformé l’ancien sentier du Brenner en route militaire, comme en témoignent les jalons de Campo di Trens et de Matrei.

Le 18 mars 1940 Adolf Hitler et Benito Mussolini se sont rencontres au Col du Brenner pour célébrer leur alliance.

Passo di Vizze – Pfitscher Joch (IT-BZ-2251) (AT-7-2246)

Ce col met en communication le Val de Vizze (San Giacomo)  – Rio Vizze affluent de l’Isarco à Vipiteno avec la vallée du Zamser Grund puis du Finkenberg dans le Zillertal au nord.

Le col est carrossable (R1 – route en terre, parking vers 1800 m, autorisation requise au-delà) sur le versant sud. Sentier partiellement cyclable au nord.

Un peu plus à l’est, la LPE et la frontière s’orientent vers le sud.

Passo di Gola – Klammljoch (IT-BZ-2288) (AT-7-2288)

Ce col, non  asphalté, met en communication à l’ouest la vallée du Klambach, affluent du Knuttenbach puis de la Riva (Reintal),de l’Aurino et de la Rienza à Brunico dans le Val Pusteria avec à l’est celle de l’Arventalbach, du Schwarbach affluent de l’Isel qui se jette dans la Drave (Drau) à Lienz.
(Cotation R1 des 2 côtés, depuis Riva di Tures (1595 m) côté italien et Erslbach (1555 m) côté autrichien).

Passo di Stalle – Staller Sattel  (IT-BZ-2052) (AT-7-2052)

Depuis Valdaora (Olang) dans le val Pustaria (vallée de la Rienza, affluent de l’Isarco) la route du val d’Anterselva (Antholzer Tal) monte en direction du col puis redescend en serpentant sur le versant autrichien dans les paysages de la Defereggental rejoignant, dans la vallée, à Erlsbach (commune de Sankt Jakob in Defereggen) la route qui va de  Lienz à la fin du val Pusteria.

Sur le versant italien le trafic est à sens unique  alterné (feux) sur 5 km environ entre le col frontière et le lac d’Anterselva à cause de l’étroitesse de la route

La LPE, orientée vers le sud,  se situe ensuite en territoire italien.

Sella di Dobbiaco – Toblacher Sattel (IT-BZ-1209)

Au nord des Dolomites, c’est l’un des points les plus bas de la ligne des crêtes alpines, avec ses 1219 mètres d’altitude.

La vallée des deux côtés prend le nom de Val Pusteria, à la fois celle de la Rienza, affluent de l’Isarco, affluent de l’Adige, qui se jette dans la mer Adriatique, et celle de la Drava, affluent du Danube qui se jette dans la mer Noire.

La LPE va ensuite traverser le massif des Dolomiti de Sesto (au nord-est des Tre Cime di Lavaredo) et repartir vers l’est. Sur le versant adriatique, le bassin du Piave remplace celui de l’Adige.

Passo Monte Croce Comelico – Kreuzbergpass ( IT-BL-1637)

Ce col est situé entre  Sesto, (puis San Candido dans le Val Pusteria),  dans la province autonome de Bolzano, et Comelico Superiore dans le Cadore, province de Belluno (région Veneto). Il forme la limite entre les Dolomites, au sud-ouest, et les Alpes Carniques, au nord-est.

Au nord-ouest la vallée du Rio Bianco, affluent de la Drava ; au sud-est le Torrente Padola affluent du Piave.

Jusqu’en 1918, le col était à la frontière entre l’Italie, au sud-est, et l’empire austro-hongrois, au nord-ouest.

La LPE s’oriente ensuite est / sud-est et suit la frontière italo-autrichienne en direction de  la frontière slovène. Au nord est de cette ligne, s’écoule vers le sud-est le Gail affluent de la Drave, donc sous-affluent du Danube.

Passo di Monte Croce Carnico –  Plöckenpass (IT-UD-1360) (AT-2-1357b)

Il sépare la vallée du But, affluent du Tagliamento, du côté italien, de celle de la Gail, affluent de la Drave, du côté autrichien.

Côté italien la route remonte la vallée du But après Zuglio, par  Paluzza. L’ascension commence  avant le village de Timau et  se termine par quelques lacets serrés. Du côté autrichien, la route descend rapidement vers Mauthen en Carinthie.

Passo di Pramollo – Nassfeldpass (IT-UD-1531) (AT-2-1530)

Le col situé dans les Alpes Carniques, relie les vallées autrichienne de Gailtal  et italienne du val Canale, à noter que ces deux vallées orientées ouest-est sont parallèles à la LPE. La route relie les localités de Tröpolach, dans la municipalité de Hermagor-Pressegger See en Autriche et de  Pontebba en Italie.

Avant la frontière slovène la LPE s’oriente vers le sud pour descendre vers :

Sella di Camporosso (IT-UD-0814)

Le col situé dans le  Val Canale, entre les Alpes Carniques et les Alpes Juliennes.

C’est un des cols le plus bas sur la LPE, entre entre Malborghetto où coule la rivière Fella (affluent du Tagliamnto), et Tarvisio où coule la rivière Slizza (affluent du Gail).

La LPE fait une petite boucle vers le sud pour passer à

Sella Nevea  (IT-UD-1178)

avant de repartir nord-est vers

Passo del Predil – Predel (IT-UD-1156) (SI-1156)

Il sépare le val Canale italien de la haute vallée slovène de la Soča (ou Isonzo en italien).

A noter qu’au nord, en Italie les eaux du Rio Lago coule vers la Slizza, le Gail, le Danube et la mer Noire alors qu’au sud celles de la Koritnika, affluent de la Soča coulent vers l’Adriatique. Du point de vue italien cette situation est la même qu’à Forcola di Livigno, avec l’Italie au nord et des eaux tributaires de la mer Noire.

La LPE se réoriente ensuite vers le nord / nord-est a travers le massif du Mangart.

Forcella della Lavina – Čez jezik – Klanska Škrbina – Lahnscharte (SI-2055) (IT-UD-2068)

En descendant le Passo Predil, côté slovène, une route à gauche permet d’accéder au pied du Mont Mangart, le col est à une centaine de mètres de la route, sur la frontière italienne d’où l’on domine la vallée Slizza.

Preval Vršič – Passo di Moistrocca – Werschetzpass (SI-1611)

Il est situé entre la haute vallée de l’Isonzo (Val Trenta) (et la ville de Bovec) et la vallée de la Pisnica affluent de la Sava (à Kranjska Gora) puis du Danube).

De 1921 à 1947, il servait de frontière entre l’Italie et la Yougoslavie (Slovénie).

La LPE se poursuit vers le sud-est et le Mont Triglav puis passe au sud du lac « Bohinjsko Jezero »

Bohinjsko Sedlo – Bohinjski Preval (SI-1277)

C’est le point de passage entre au nord, la région de Bled et de Bohinjska Bistrika et le lac éponyme et au sud la région de Tolmin et la vallée de la Soča et ses affluents.

La LPE se poursuit vers le sud-est, séparant au nord les affluents de la Sava et au sud ceux de l’Idrijica affluent de la Soča et s’affaisse vers la sud en direction de Postojnska.

Postojnska Vrata   (SI-0610)

Ce col permet une liaison facile entre l’Adriatique, l’Istrie et Trieste, au sud-ouest, et la Carniole-Intérieure et Ljubljana, au nord-est.
Il est à la fois routier (409), autoroutier (E70) et ferroviaire.

 

On peut considérer que les alpes se terminent  à Postojnska Vrata [i]certains articles situent d’ailleurs ce col dans les Balkans [ii].

 

Parcours joignant les cols situés sur la  LPE Mer Noire – Adriatique

Compte tenu de sa longueur (1050 km et 19000 mètres d’élévation), le parcours permettant de joindre les cols de la LPE Mer Noire – Adriatique sera présenté divisé en 3 tronçons.

1-    de Maloja au Brenner – Parcours joignant les cols situés sur la  LPE Danube –Pô

Ce premier tronçon consiste en un parcours d’un  peu moins de 400 km et de près de 9000 mètres d’élévation (option 1 ci-dessous).

Au départ de Passo del Maloja / Malojapass ( 1815 m) on choisira de commencer par descendre la vallée de l’Inn  en longeant les lacs, en traversant Saint Moritz avant de commencer la remontée du val Bernina peu après (km 18 – 1775 m). Après le  Passo del Bernina (km 39 – 2309 m)  une  courte descente (Km 43 – 2054 m), conduit au pied  de Forcola di Livigno (km 46-2315m) qui marque la frontière italienne et le retour dans le bassin du Rhin. Après la traversée de la zone franche à la sortie de Livigno (km 60 – 1864 m), il faut escalader le Passo d’Eira (km 67 – IT-SO-2208), traverser le village de Trepalle (2069 m) – le second plus haut des villages habités des Alpes (2 069 m), derrière Juf (2124 m, Suisse, Grisons) et devant Saint-Véran (2042 m) avant de rejoindre (après une courte descente (km 70 -2023 m) le col suivant situé sur la LPE : Passo di Foscagno (km 74 -2291 m).

Du Passo de Foscagno s’offrent 2 options : (seule l’option 2 comporte un passage au le Passo di Fraele, situé sur la LPE mais partiellement goudronné).

  • Option 1 : Demi-tour, pour revenir à Livigno (en repassant le Passo d’Eira) et longer le lac de Gallo jusqu’à l’entrée du tunnel Munt La Schera (km 100 -1806 m). Ce tunnel est interdit aux vélos mais un service de bus permet de transporter les vélos à Punt la Drossa (km 104 – 1711m), au pied de l’Ofenpass (km 114  – 2149). La descente conduit à Sta Maria Val Müster (127 km – 1375 m). [de Foscagno à Sta Maria cette option 1 représente 53 km et 650 m d’élévation]
  • Option 2 : De Foscagno, après une longue descente, à l’entrée de Bormio, à Premadio (km 93- 1317 m), un aller retour (+ 38 km et Δ + 900m – Montée de 11 km sur goudron et 8 km sur piste – et autant à la descente ) permet d’escalader le Passo di Fraele (1952 m), la route en lacets est goudronnée jusqu’au Passo Torre di Fraele (IT-SO-1941)[iii], c’est une piste R1 au-delà. Au passage on pourra visiter (piste R1) La Bochetta (IT-SO-1955). De retour à Bormio (km 96- 1292 m) commence l’ascension d’un géant des Alpes le Passo dello Stelvio  (IT-BZ-2758). On passera à  3,2 km de ce  col, au carrefour conduisant au Pass Umbrail / Giogo di Santa Maria (km 115 – IT-SO-2501), avant de descendre à Sta Maria Val Müster (km 131 – 1375 m). De Sta Maria, il faudra remonter 14 km pour rejoindre Ofenpass où un demi-tour permettra de poursuivre le parcours [de Foscagno à Sta Maria cette option 2 représente 57 km et 1210 m d’élévation sans AR à Fraele et Ofenpass  et 123 km et 2900 m d’élévation avec Fraele et Ofenpass].

Après Sta Maria Val Müster la descente se poursuit jusqu’à la frontière italienne (km 131 -1248 m ) puis le carrefour avant  Malles Venosta (km  138 – 971 m) où  commence la remontée de la vallée de l’Adige, vers le lac di Resia (km 152 – 1498 m) et le Passo di Resia / Reschenpass (km 160 -1507 m). (Les kilométrages indiqués correspondent à l’option 1 ci-dessus)

Du Passo de Resia, pour joindre le col suivant de la LPE, on peut choisir de basculer en Autriche et rejoindre la vallée de l’Inn que l’on descendra jusqu’à Fliess (km 205, 850m). L’escalade de Pillerhöhe (km 213 –  AT-7-1559) permet de rejoindre Roppen, où commence, par Solden (km 276 – 1350 m), la longue escalade de Passo del Rombo /Timmelsjoch (km 299 – 2491 m).

Pour rejoindre le col suivant sur la LPE, il faut d’abord descendre à St Leonhard in Paaseier (km 329 – 670m) avant de remonter au Passo del Giovo / Jaufenpass (km 349, IT-BZ-2099). La descente conduit à Vipiteno (km 366, 948 m) d’où l’on attaque l’escalade du Passo del Brennero  (km 383 -1375 m)

De Vitipeno (Sterzing) (948 m) le chasseur de col pourra aller visiter le Passo di Vizze – Pfitscher Joch (2251 m) en remontant le Vall de Vizze (32 km – dont environ 10 km ? de piste R1  – et 1350 m d’élévation – retour 32 km et 50 m d’élévation).

2-    du Brenner à Passo del  Predil – Parcours joignant les cols situés sur la LPE Danube –Pô

Ce second  tronçon consiste en un parcours d’environ 350 km et de près de 6000 mètres d’élévation (sans compter la variante).

Du Brenner on redescend, versant italien,  la vallée de l’Isarco, par Vipiteno, jusqu’à un carrefour en amont de Bressanone (Km 41 – 730 m) où commence la remontée de la vallée de la Rienza (Val Pusteria) par Brunico(Bruneck) (km 30 – 840 m) jusqu’à Valdaora (Olang) (81 km – 1015 m) où la remontée du val d’Anterselva (Antholzer Tal) conduira Passo di Stalle ( 102 km –  2052 m) ;

Variante depuis Brunico, le chasseur de col pourra aller visiter le Passo di Gola (2288 m) – 34 km d’ascension dont 8km ( ?) sur piste R1 à partir de Riva di Tures (km 26 – 1550 m). Du col on peut redescendre (piste R1) sur Erslbach (km 50 – 1555 m) d’où l’on peut rejoindre le Passo di Stalle (km 55 – 2052). (Cette variante de Brunico représente un parcours de 55 km et 2000 m au lieu de 31 km et 1400 m d’élévation)

Pour rejoindre le col suivant, le parcours étant beaucoup trop long côté autrichien, on fera demi-tour au Passo Stale pour revenir à Valdora (km 123) avant de rejoindre Sella di Dobbiaco (km 139 -1209 m) où l’on bascule versant Danube. On rejoint ensuite San Candido ( km 144- 1174 m) avant de remonter le Val di Sesto pour atteindre le Passo Monte Croce Comelico ( km 159 -1637 m) ; versant Piave, descente jusqu’à S. Stefano di Cadore ( km 180 –   906 m) , remontée à Sappada (km 196 – 1286 m ), nouvelle descente vers Comeglians (km 215 , 570m), escalade de  Sella Valcalda (km 221  – IT-UD-0950), descente à Paluzza  avant d’entreprendre l’escalade du Passo di Monte Croce Carnico (km 246  – 1360 m)

On bascule alors sur le versant autrichien pour descendre à Mauthen (km 260 – 710 m) dans la vallée du Gail que l’on suit jusqu’à Tröpolach (Km 286 – 603 m) avant d’escalader le Passo di Pramollo  (km 297 – 1530 m). Descente en lacets sur Pontebba (km 312 – 568 m) avant de remonter le Val Canale pour franchir la Sella di Camporosso (km 330 -814 m) et basculer dans le bassin du Danube pour une courte descente sur Tarviso (km 336 – 754 m), puis gagner la frontière slovène au Passo del Predil (km 350 – 1156 m).

3-    de  Predil à Postojnska Vrata  – Parcours joignant les cols situés sur la  LPE Danube –Pô

Ce dernier tronçon à travers le nord ouest de la Slovénie va conduire près de Postojna (connu pour ses grottes) entre Ljubljana et Trieste où finissent les Alpes, en un peu plus de 200 km et avec une élévation d’un peu plus de 4000 m.

Du Passo del Predil (1156 m), côté Slovénie, bassin adriatique,  après 1,5 km de descente, on attaque la montée de 10 km  vers Forcella della Lavina (2055 m). Seul le versant slovène est routier, il faut donc faire demi-tour et descendre jusqu’à Bovec (km 32 – 450 m) où commence l’escalade de Preval Vršič (km 62 – 1611 m).

La descente, pour un dernier passage versant Danube conduit à Jesenice (100 km, 530 m), après une petite bosse on atteint le lac de Bled (111 km – 475 m). C’est ensuite l’escalade de Bohinjsko Sedlo (km 143 -1277 m), après la descente (km 151, 630 m), il reste environ 70 km de route accidentée pour gagner le dernier col répertorié des Alpes : Postojnska Vrata (610 m).

Sur le même sujet :

                               Article : LPE des Alpes – les Tripoints

                               Page 1 : LPE Mer du Nord – Adriatique

                               Page 2: LPE Méditerranée occidentale – Adriatique

                               Page 3: LPE Mer du Nord – Méditerranée occidentale

                               Page 4 : LPE Mer du Nord – Mer Noire

 

Références :

[i]      http://www.homoalpinus.com/alpes/limites/

[ii]      https://fr.wikipedia.org/wiki/Alpes_dinariques

[iii]     http://www.dangerousroads.org/europe/italy/889-passo-torri-di-fraele-italy.html

 

Share
Translate »