Le Vercors au menu du samedi 21 septembre 2019

Après une diète imposée de plusieurs mois, je renoue cette semaine avec les sorties CTG et le menu concocté par notre ami Patrick.

Après le copieux plat du jour dans Belledonne jeudi dernier, c’est celui, non moins roboratif, du Vercors aujourd’hui. Au programme 72 km et 1460 m d+ et 3 cols : Chalimont, Herbouilly et Croix Perrin.

14 CTG dont 6 dames, sont présents au rendez-vous à Lans en Vercors. Il fait un peu frisquet (11°) et les coupe-vent sortent des sacs.

Je me dévoue pour être le serre-file, sans aucun mérite, car l’arrière est ma place naturelle en ce re-démarrage de saison.

La troupe s’élance en direction de Villard de Lans par la sympathique « vieille route » (c’est ainsi qu’elle se nomme), et traverse le bourg avant d’attaquer la montée vers Herbouilly. Nous apercevons en bord de route les stations du chemin de croix de Valchevrière. Ni voyez aucune allusion avec notre situation.

Une halte s’impose au belvédère pour admirer le paysage et faire une photo du groupe, avant de nous diriger vers le col de Chalimont, puis celui d’Herbouilly (1370 m) qui sert de transition entre l’est et l’ouest du massif ainsi qu’entre Isère et Drôme.

Deux dames décident d’alléger en coupant au lieu-dit La Gratte pour aller directement à St Julien en Vercors. Je juge raisonnable pour moi de les imiter et les accompagner.

Nous mangeons dans l’arrière-cours du restaurant Café Brochier (qui a bien voulu autoriser nos pique-niques) en attendant le reste du groupe parti à St Martin en Vercors avant de faire la rude grimpée avant Le Briac (les compteurs ont affiché des 12 ou 13 % m’a-t-on dit).

Voulant changer de braquet au début de la forte pente, trahie par la mécanique dérailleur/chaîne, Fabienne a goûté le bitume. Pas de gravité, mais la carrosserie bien rayée quand même. Ça brûle !

Nous finissons notre casse-croûte quand le groupe arrive à St julien pour prendre un pique-nique bien mérité.

Une équipe de motards ayant débarquée au restaurant, la patronne refuse de servir des cafés : priorité au service restau ! La déception est grande pour les copains qui ont fait le grand parcours.

Nous voilà repartis à l’assaut des Gorges de la Bourne, toujours aussi impressionnantes. Regroupement aux Jarrands avant de suivre les gorges du Méaudret puis de finir par la Croix Perrin, sauf pour Véro qui préfère le retour en passant par Villard.

Pour ne pas perdre les bonnes habitudes, on se retrouve au bar qui jouxte le grand parking pour, selon les goûts, café, chocolat, soda ou bière.

Encore plein les yeux des magnifiques paysages du Vercors, sous le soleil, à peine voilé l’après-midi, qui ne nous a pas quittés rendant cette randonnée encore plus belle.

Merci Patrick pour ce beau programme. Merci à tous de m’avoir attendu en haut des bosses. L’esprit CTG est bien vivant.

photos : Patrick (pour la photo de groupe) et Jean-Paul

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)