«

»

Juil 08

Le Val d’Arly et le col de l’Arpettaz – 8 juillet 2017

Daniel avait annoncé la couleur : il va y avoir des raidars et il va faire chaud … mais il avait aussi prévu un parcours moins exigeant pour les candidats moins en forme …

Du coup, nous étions 14 au départ d’Albertville dont 6 dames aux quelles est venue se rajouter Nicole, une locale de la sortie qui nous a rejoint dans la montée du 1er col.

Pour aller à Cohennoz dans la fraicheur du matin, nous empruntons les premiers lacets du col de la Forclaz, avec d’entrée quelques passages supérieurs à 10%, histoire de nous mettre en jambes et d’annoncer la couleur, mais avec cette température idéale et nos organismes encore frais, ces premières rampes raides passent pour la plupart comme des lettres à la poste.

Après ce premier regroupement, nous repartons vers Crest-Voland avec de nouveaux petits passages sérieux pour parfaire l’entrainement fractionné au programme de cette journée de préparation à notre BRA club !!!

A chaque regroupement le nombre de prétendants au parcours salvateur augmente, et à notre arrivée à Notre Dame de Bellecombe, nous décidons de faire la pause déjeuner à Flumet, avant la séparation des 2 groupes qui s’équilibrent désormais. Nous y trouvons sur les marches de l’église un endroit accueillant, ombragé et proche d’une pâtisserie et d’un bar, pour la douceur, le café ou le coca qui nous stimuleront pour l’après-midi.

A la reprise quelques-unes rêvent de l’ouverture des gorges de l’Arly pour rejoindre au plus vite les voitures, mais devant la densité de la circulation auto et motomobile sur cet axe si prisé en période estivale, les convainc rapidement de préférer le parcours officiel par Héry, malgré la dernière petite bosse qui l’accompagne.

Au moment du choix final pas d’hésitation pour le groupe de tête qui en oublie même d’attendre les petits copains au carrefour, pourtant quasiment impossible à trouver pour qui ne connaissait le parcours par cœur. On se doute que Daniel n’en faisait pas partie. Jo en fera les frais et devra se contenter du parcours réduit, malgré sa capacité et son envie de se mesurer à l’Arpette. Et les quatre suivant ne doivent leur salut qu’à la vigilance de Patrick qui descendait l’œil rivé sur son GPS. C’est dans ces moments là qu’on voit combien tu es précieux Daniel pour nous guider quand tu es dans ta forme habituelle.

Les premières rampes de l’Arpette sont sévères mais heureusement bien ombragées, la deuxième partie, bien que bien plus douce s’avère en fait plus épuisante car très exposée à l’ardeur solaire … et nous profiterons un bon moment du vent du col, assis dans l’herbe, pour récupérer avant de descendre. La descente va nous réserver quelques mauvaises surprises : l’état de la route est tel que dans les tous premiers lacets, Gaby va y laisser un rayon, et moi mon zinzin, décroché par les vibrations et dont l’écran a souffert de la chute. Dans l’avenir j’assurerai la fixation avec un bracelet élastique … la fin de la descente s’est effectuée en fendant l’air chaud, jusqu’à une fontaine providentielle à Soney où notre abreuvoir s’est vite transformé en terrain de jeu, à partir duquel quelques plaisantins on cru bon d’arroser les autres à grandes brassées … je vous laisse imaginer la suite … C’est finalement dans une atmosphère détendue et rafraîchie que nous avons rejoint Albertville et nos amis plus sages qui nous attendaient depuis un bon moment à côté des voitures.

 

Doublement merci Daniel, d’une part de nous avoir peaufiné ce parcours de toute beauté, mais surtout de nous y avoir conduit malgré tes soucis lombaires qui t’ont empêché d’en profiter totalement avec nous !

65km et 1300m pour le parcours sans l’Arpette : la plus belle partie de la sortie … et 85 km et 2000m pour les écritures complètes : super préparation pour le BRA club …

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*