«

»

Jan 20

Le Bec de l’Orient jeudi 19/01/2017

Depuis le temps qu’elle était attendue, elle est enfin venue. Qui ? La neige bien entendu !

Ne perdons pas de temps et malgré un froid sibérien sur la région, notre ami Pierre propose de nous rendre raquettes aux pieds, au Bec de l’Orient.

Le rendez vous est sur le parking Jean Babois avant Gève. La température est de (– 17 ) au compteur de la voiture à notre passage à Autrans.

Nous nous trouvons 15 CTG (5 dames) ? Il fait un peu moins froid (- 14 ), le soleil brille et le ciel est bleu turquoise.

Tous en file indienne, nous gagnons le pré de Géve, et bifurquons après le refuge de Géve dans les bois avec parfois de belles pentes , pour arriver après 3 h au point sublime de la cheminée. Il nous faut gagner le point de l’ordre du jour. Ce fameux BEC nous passerons tout proche, probablement par crainte du vide et de la vue sur le Mt Blanc.

Heureusement les « zins zins » de Pierre, Maurice, Jacques, Renée, André indiquent notre erreur.

Un petit demi tour, et en contre bas le Bec est sous nos raquettes ; la vue sur la vallée du Grésivaudan Sud est de toute beauté.

 

Le pique-nique est pris tardivement à l’abri au dessus de la Cheminée qui ne fume pas aujourd’hui.

Nous rentrons par le chemin de l’avion sans avoir vu la stèle.

La descente à travers bois dans une neige de coton est un réel plaisir ;  nous rejoignons nos voitures vers 16h30 tous heureux d’une si belle journée avec dans les jambes 14km pour 600m de dénivelé.

Merci Pierre pour cette magnifique balade dans ce si beau Vercors ! Non je ne suis pas chauvin !..

Fernand.

Photos de Christiane, Nicole, Jules, André, Pierre, Fernand

UN Clic pour VOIR DIAPORAMA

Share

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Flahaut christiane

    A 14 Heures, après quelques hésitations pour trouver le « le bec de l’orient », nous sommes ravis de pique niquer. Mais quand Pierre nous annonce qu’il nous reste encore autant de km à parcourir, nous nous activons en direction « de l’avion » : carrefour, où un peu plus au nord se trouve le monument élevé à la mémoire des sept militaires tués, en février 1944, lors du crash de leur avion. Ces hommes de la Royal Air Force revenaient d’une mission de parachutage d’armes. Nous y sommes passés comme un avion, le crochet sera pour une autre fois.

  2. Jean-Paul Flahaut

    La neige tant désirée est enfin arrivée et nous a offert un superbe spectacle.
    Mon moment préféré fut l’arrivée à la Cheminée, où de nombreux attraits s’offraient à nos regards : la vue plongeante et vertigineuse sur la vallée de l’Isère, ce sapin isolé et entièrement recouvert de neige, gardien et protecteur des lieux, et la végétation basse recouverte de givre et de neige, comme un écrin de diamants.
    Ce fut sans doute l’endroit le plus photographié de la balade ; il le méritait bien

  3. Nicole Combe

    Près de la cheminée, le paysage a émerveillé nos pupilles et, plus haut, nous étions sur les crêtes enneigées à la recherche du « bec » et il fallait avoir un « grain » pour s’approcher du bord de la falaise à « pic »

  4. Jules Arnaud

    – jeudi 19 janvier, jour de la Saint Marius…

    – pas le jour de rester devant le micro et choper un virus…

    – 15 CTG clopin clopant, en raquettes découvrirent le bec de l’ Orient…

    – et en revinrent bien contents .

    – merci Pierre pour cette belle sortie.

    – et à tous les participants pour votre agréable compagnie .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »