«

»

Mai 21

Jura Franco-Suisse

« Jura, mais un peu tard qu’on ne l’y prendrait plus. » (de partir avec ce froid de canard, de loup, sibérien, que dis-je,   transsibérien, polaire, arctique .. les mots me manquent !). C’est vrai nous n’avons pas les aurores boréales, mais Claire et Maurice, ce n’était pas la peine d’aller en Norvège pour attraper l’onglée, le Jura suffisait.

En un mot, vous aurez compris que le temps ne nous a pas gâté. Pluies intermittentes les 2 premiers jours et un thermomètre en dessous de 5° au départ les autres jours. Mais cela fait aussi partie du vélo et nous sommes tous rentrés en pleine forme, pas un rhume, pas une égratignure, et seulement 3 crevaisons.

Pour celles et ceux qui vont partir à l’Ascension, l’heure est venue de faire une revue des tenues vestimentaires en vogue au CTG par temps de pluie. Ils pourront ainsi choisir celle qui leur sied le mieux.

A tout seigneur tout honneur, commençons par le Président. Tenue sobre voire courte et minimaliste, rien sur les jambes, pas de sur-chaussure non plus, pas de gants, juste une casquette. Vous avez dit 5° !

Notre vice-président et grand organisateur du séjour avait lui, une sorte de sur-cuissard imperméable du plus bel effet, façon guêpière ou cow-boy, c’est selon.

Dans un tout autre genre notre serre-file Cyrille avec un poncho court rouge en harmonie avec les sacoches, un look façon Spiderman.

ou les frères Vicié, Joseph et Bernard avec pantalon imperméable et veste ou poncho, ensemble complet et seyant.

Mention toute particulière à Gaby, avec poncho bicolore, pied nu dans des nu-pieds, rien que du classique.

Dans les mieux couverts on verra Bernard avec son attelage et son anorak avec jupette arrière, vêtement très opérationnel

ou ……… avec pantalon, large kway et la bonnette de douche sur le casque, ainsi la permanente ne court aucun risque et enfin la couverture intégrale de Marick  (type maillot à pois blanc sur fonds rouge) qui vous assure une étanchéité à toute épreuve.

Concernant l’option sacoche, ici encore, plusieurs options. Pierre, Daniel avec 2 ou 3 sacoches arrières + 2 sur la roue avant et une sur le guidon, ou bien votre serviteur plus sobre avec une corne d’abondance sur le tube de selle et un vélo léger.

Trève de calembredaine, une semaine très sympa où Daniel a montré une fois encore que son incroyable connaissance du terrain nous a permis à tout moment, à cause de la pluie, du froid, de la route impraticable etc etc… de modifier l’itinéraire et de nous faire découvrir des passages improbables, comme le franchissement de la frontière Suisse entre deux pierres au bout d’un chemin. Qu’il soit ici, une fois encore remercié en notre nom à tous.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »