Hauts Plateaux du Vercors – 19 septembre 2015 – Une sortie modèle

DSC01774 (2)Récit de JP Guiga

Samedi 19 septembre. Rendez-vous au bas de la montée de St Nizier, complexe sportif J.Guettat. Tiens c’est aussi le parking de la rando des Castors. Et… on rencontre Lucien et Marie qui vont participer. J’ai hésité: c’était l’assurance de faire 100 km. Mais, le parcours ne me paraissait pas très exotique, l’ayant fait plusieurs fois cette année. Et puis le Vercors, c’est toujours magnifique. Donc un peu de voiture pour rejoindre St Martin en Vercors par Herbouilly car le haut des Gorges de la Bourne est fermé. Il fallait choisir sa voiture, parce que la Laguna noire coupé a laissé de la gomme dans les virages et le petit déjeuner de son passager est resté suspendu dans l’estomac…

DSC01768_RDépart. Deux dames, Danie et Isabelle, deux Jean-Pierres, deux Jacques, André et Patrick. Il faut s’habiller… le thermomètre affichera 6°C au Château, le bas de la montée vers les hauts plateaux, à St Agnan. Et là, ben ça grimpe pendant 7 km pour prendre presque 1000m… Les alti s’emballent 13, 15, 18 % pour celui de Patrick et le mien, qui n’est jamais monté à plus de 17% en Autriche, bizarre. En fait à la maison, sur l’ordinateur, je n’ai vu « que » 12% enregistrés. Mais ça avait un air d’Autriche. Danie a renoncé, pas très en forme, et a pris la route du col de Rousset directement. Nous, nous la rejoindrons à l’entrée du village de Rousset, après un superbe périple sur cette route forestière gravilloneuse par endroits, étroite, au goudron rapiécé et gondolé. DSC01781Montée à Pré-Rateau et descente sur le parking des Coches, dans les nuages et les éclaircies. Il faisait juste bon avec le soleil, mais vraiment froid avec les nuages. DSC01782_RDepuis Rousset il reste 4 km jusqu’au col où nous attend Danie, coupée du monde, car le téléphone ne passe pas ici. DSC01783_RLe goudron est refait à neuf, le vent est dans le dos, dans une pente à 5%: un pur bonheur routier, à l’opposé de la piste forestière d’où l’on vient. Danie nous rejoint, nous aiguille vers le bistrot où elle a attendu 1 h 30… et où nous allons faire la pose de midi, au soleil.
Lorsqu’on repart, il faut descendre 500 m pour rejoindre la bifurcation vers le col (St) Alexis. Pas dur! 3km, un premier à 3 % avec l’élan de la descente de Rousset, puis une borne kilométrique nous indique 1221 m, une autre à un kilomètre 1221 m et la dernière au col 1222 m. Descente sur Vassieux où les gouttes nous fouettent le casque et les lunettes. Le gros de la troupe rejoint la Chapelle directement. Jacques et moi, motivés pour faire le grand tour au moment du repas, sommes bien refroidis par la pluie et le vent de face… Et puis Jacques me double tourne à gauche sur le col de la Chau: en route, bien vu Jacques ça remotive!
20150919_154614On enchaînera donc, le col de la Chau, la forêt de Lente, où l’on reprend quelques gouttes, le col de Carri, la Chapelle en roulant la poignée dans le coin. Tergiversation à la Chapelle où je ne retrouve pas la petite route qui redescend entre St Agnan et la bifurquation du col de Rousset (par les Rages). On descend, après un tour de la Chapelle en mode hésitation/perdus, du côté de St Agnan, c’est-à-dire pour ceux qui suivent direction Rousset… On récupère la route et on rentre à bon port, une demi-heure après en retrouvant Isabelle adossée au monument aux morts, un peu fatiguée mais bien vivante.
100km et 2000 m de dénivelée. Avec Jacques depuis le col de Rousset on a roulé à plus de 25 km/h de moyenne (avec un tour de la Chapelle en Vercors au ralenti pour chercher la route) sur 56 km avec 700 m de dénivelée. Pas mal pour un septuagénaire !
Serait-ce la sortie modèle ? Trois parcours, et tout le monde a roulé ensemble et déjeuné ensemble : le Roue-Cool effectué par Danie, le parcours moyen pour la grosse partie du groupe 75 km et 1300 m, et un grand avec 100 km et beaucoup de plaisir à rouler vite, avec des CTG. Un groupe de (c)TGV c’est possible!
Finalement, c’était bien mieux que les Castors ce coup-ci et j’ai fait mes 100 km. Merci Patrick et à quand la prochaine fois ?

JP Guiga

Share

(3 commentaires)

    • Guiga Jean-Pierre on 22/09/2015 at 21:39
    • Répondre

    C’est vrai que j’aurais été frustré. Mais seul, je pense que je n’y serais pas allé au col de la Chau. Puis rouler vite comme cela, après le mode balade du matin, c’est vraiment les deux le vélo.
    L’attrait de cette sortie Patrick, c’est que les trois groupes peuvent rouler un moment ensemble, manger ensemble, et, rouler une partie de la sortie dans son registre. Chacun y trouve son compte: c’est ce « modèle » dont je parle qu’il faudrait à mon sens développer dans le futur…

    • Jacques Febvre on 21/09/2015 at 14:45
    • Répondre

    Merci Jean-Pierre de m’avoir donné le beau rôle à la bifurcation pour le col de la Chau, mais je crois que tu aurais été aussi frustré que moi si nous n’avions pas pu faire le parcours pour lequel nous étions venus. Nous avons eu de la chance, car à peine commencée la montée, les gouttes se sont arrêtées, et il a même fallu ôter les K-ways car les rayons du soleil étaient bien chauds.
    J’ajouterai seulement, pour être tout à fait honnête, que j’ai été bien content de pouvoir me mettre dans ta roue pour me protéger du vent qui par moment soufflait bien fort…
    Une super sortie, merci Patrick : je suis d’accord que je ne l’aurais jamais faite tout seul. Et merci aux CTG avec qui j’ai toujours autant de plaisir à sortir !

  1. 8 personnes seulement pour une sortie que, de l’aveux de tous, personne n’aurait fait à titre individuel, mais unanimement appréciée.
    Sans nier la qualité des randonnées organisées par nos amis des clubs environnants, « l’esprit club » se forge essentiellement dans ces « sorties club » concoctées pendant la période hivernale lors de longues et nombreuses réunions…Alors qu’il serait si simple de ne piocher que dans le calendrier de la ligue et d’élaborer ainsi notre calendrier en une soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)