«

»

Oct 19

Escapade en Drôme

Bonjour chers lectrices et lecteurs.
Aujourd’hui j’ai pour mission de vous résumer nos aventures sur le célèbre diptyque col de Menée/Grimone
Départ de la gare ferroviaire de Clelles-Mens-Chichilianne , 5 dames et 6 messieurs, faites gaffe les mecs nous allons nous faire déborder.
On s’élance sur la route de Menée

surplombés par le toujours majestueux Mont Aiguille..
Direction le col du même nom où dit on, un tunnel a été récemment percé, afin de désenclaver une pauvre province un peu isolée du monde : la Drôme.
Ici le débouché du tunnel. Notez que en ces lieux reculés la technologie a encore du mal à faire des images nettes.

Plongeons donc allègrement dans cette contrée hospitalière : direction Chatillon-en-diois.

Les paysages sont à couper le souffle (très gênant), mais ça se passe bien puisque ça descend…Les couleurs automnales sont un vrai bonheur pour qui aime les belles images que nous offre la nature.

tout au loin un village drômois

.

Quelques kms plus tard, aaah-rrêt buffet à Chatillon, près de la piscine où nous avons pu nager quelques longueurs afin d’affiner notre brasse avant le traditionnel sandwich/café en terrasse, en prévision du deuxième volet de cette virée c’est à dire le Col de Grimone.

Quelques uns profitent de cette mi-temps pour draguer un et une cycliste qui, fort alléchés par les carreaux de chocolats offerts, pourraient bien venir signer au ctg.
Pendant ce temps, d’autres explorent cette étrange contrée et en profitent pour assurer leur repas du soir.

 

 

Bon on est pas du coin, faut y aller. L’ascension commence par un agréable faux plat, sur route fermée avec un bel enrobé encore chaud digne d’un tour de France et bordé de beaux tilleuls.
L’occasion est trop belle, alors on se la joue groupetto. Toutes les vedettes voulant être sur la photo, ça frotte un peu, ça grogne, mais ça reste correct quand même..

Plus en amont le groupe un peu étiré entre dans une section réservée aux messieurs, cela devient si rare de nos jours que cela valait la peine de le souligner. Après d’âpres discussions nous faisons une exception, car nos dames têtues ne voulaient pas faire demi-tour.

La suite est vraiment spectaculaire, route taillée dans le roc, avec tunnels et falaises surplombantes. Dans ce minéral, rien ne bouge sauf parfois un étrange équipage Humain-Machine. .

Tout a une fin et le col tant désiré est là.
On bascule vers Lus-la-Croix-haute. C’est le retour à la civilisation avec la satisfaction de s’être immergé dans cette belle nature colorée, rude et sauvage encore en partie inexplorée. Mais ce sera dans un prochain épisode.
Résumé :
Kilométrage : une centaine
D+ : presque 2000m
Météo : douce et ciel bleu, un peu de neige au col mais ça passait en poussant.
Routes : agréables, avec quelques cailloux qui traversent tranquillement la route.
Ambiance : au top, ça discute et ça rigole.
Incidents : juste une roue libre pulvérisée et bloquée sur son axe par un balaise dopée au pain d’épices. L’ami parcours les 15 derniers kilomètres en mode fixie, comme aux 6 jours. Un pur…

A une prochaine.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*