De balcon en balcon au-dessus de la Romanche, jeudi 13 juin 2019

Doodle annonçait 15 participants ; finalement, nous étions 19 dont 7 féminines.
Départs délocalisés ou différés pour certains ; tout le monde s’est retrouvé à Mont de Lans !
Même Serge l' »enfant » du pays !

Le rendez-vous était prévu à Rochetaillée.
Après quelques kilomètres d’échauffement jusqu’aux Essoulieux, (ou plutôt de refroidissement, vue la température glaciale le long de la Romanche à cette heure-là), nous traversons ce hameau en mode cyclocross, avec portage de vélo pour éviter les travaux de voirie importants effectués dans cette localité.

Et nous voilà au pied de ce monument du sport cycliste : les lacets de l’Alpe d’Huez, privilégiés par nos amis hollandais ; d’ailleurs quelques-uns nous ont pris en photo !
Les lacets de l’Alpe d’Huez, ça refroidit, et ça réchauffe ! Les 2 en même temps !
Mais le programme ne prévoyait pas une montée entière. Le grand parcours, emprunté par 4 CTG, rejoignait le circuit en descendant sur La Garde, après avoir roulé sur un autre balcon passant par Villars Reculas, le Pas de la Confession et le village d’Huez.
Le groupe de 10 auquel j’appartenais, s’est contenté de quelques lacets avant de bifurquer à La Garde, pour emprunter le balcon de l’Armentier.

Ce balcon impressionnant offre un magnifique spectacle sur la vallée de la Romanche et le massif de l’Oisans dans toute sa splendeur ; on aperçoit même au loin Sa Majesté pointue : La Meije !
Passage obligé aux Certs, pour évoquer des anecdotes de ravitaillement BRA.
Le village d’Auris est en vue, puis quelques petites bosses et une descente rapide nous mène au Freney d’Oisans.
Un mauvais souvenir pour moi, l’étourdi du jour, qui a perdu son rétroviseur, et qui a oublié d’attacher sa veste CTG sur sa sacoche et vous devinez la suite… Après 5m, la roue arrière se bloque et je constate les dégâts : veste enroulée autour du dérailleur, de l’axe etc…
Un habitant du village est venu m’aider à démêler tout ça après un démontage difficile de la roue, et après 10min me voilà lancé en mode poursuiteur pour rejoindre le groupe à l’entrée de Mont de Lans ; même pas eu le temps de voir le lac du Chambon !

C’est à Mont-de-Lans que nous mangeons un morceau, à côté du Café-Musée (fermé !) sur des tables et des bancs tout neufs.
Remplissage des bidons à la fontaine, et je me réjouissais de découvrir le balcon des Travers qu je ne connaissais pas.
Hélas, Alain arrivant en sens inverse nous annonce que le balcon est fermé, quelques kilomètres après Mont de Lans, mais alors bien fermé nous dit-il « cadenassé »
Alors demi-tour et retour par la D1091 jusqu’aux Clapiers.
Il était prévu d’emprunter la voie verte de la Croix du Plan pour le retour ; mais paraît-il, le gué était bien chargé, obligeant à enlever chaussures et chaussettes pour le traverser ; mais quelques-uns l’ont fait quand même ; le reste de la troupe a préféré reprendre la D1091 pour arriver au coeur du Bourg d’Oisans où une bonne boisson nous consola de nos déboires.

Donc, parcours réduits , dénivellés non atteints ; mais une belle journée quand même, sous le soleil !
A refaire lorsque le balcon des Travers sera ouvert !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)