«

»

Avr 24

D’Argelès… à Laragne – avril 2019

avec diaporama en bas de page regroupant quelques-unes de mes photos préférées…

au pays de la pomme

Après le séjour réussi à Argelès, nous avons juste le temps d’une lessive pour rendre nos belles tenues jaunes et bleues encore plus éclatantes, et nous voici repartis pour de nouvelles aventures dans les Hautes-Alpes au traditionnel rendez-vous labellisé « Paques en Provence », dans le secteur de Laragne, Upaix, Rourebeau.

Les immenses vergers de pommiers en fleurs ont remplacé les coteaux des vignobles aux feuilles naissantes….
La vallée de la Durance a remplacé la côte Roussillonnaise…
La montagne de Lure a remplacé le Canigou…
Le Mistral s’engouffrant dans les vallées a remplacé la Tramontane…

Mais toujours la même envie irrésistible de rouler pour découvrir ou redécouvrir inlassablement les beaux paysages que nous aimons.

combien de kilos de flyers, d’après vous ?

Des circuits au tracé orange du samedi aux circuits au tracé vert du lundi, les CTG, et des centaines d’autres cyclos, ont sillonné cette magnifique région authentique.
La journée de Dimanche fut réservée à la concentration d’Upaix, à 5km de Laragne à vol d’oiseau, devenus 35km le matin puis 45 km l’après-midi, après une longue pause permettant à chacun de participer à sa guise à ce grand rassemblement où l’on pouvait écouter les discours officiels, goûter aux spécialités locales, admirer l’exposition de vélos anciens, visiter Upaix et sa tour panoramique, et trouver les 20kgs de flyers du prochain BRA que notre Président infatigable a monté avec agilité jusqu’au sommet d’Upaix dans ses 3 belles sacoches.

Dès le vendredi après-midi, Nicolas, le nouveau propriétaire du camping de Laragne-Montéglin nous attendait les bras ouvert, après 15 jours de dur labeur de remise en état, pour nous réserver le meilleur accueil possible.
Chapeau, Nicolas, un vrai battant, bien entouré de son équipe, courageux et disponible pour répondre au mieux aux attentes de ses premiers pensionnaires. Un camping bien rempli, ça encourage pour la suite…
Les occupants grenoblois (et autres), de mobil homes et des parcelles du terrain se sont succédés, les uns arrivant depuis Grenoble à vélo (en 1 ou 2 jours), d’autres en covoiturage ou en camping cars et caravanes et même avec une tente (nos globe-trotters Christian et Patricia ont du mal à s’en séparer)…

Dès le samedi matin, parfois de très bonne heure, c’était un festival de couleur, chacun arborant son maillot de club, sur des vélos singles ou tandems de toutes les couleurs, en VAE ou pas, sacochés ou pas.
Donc pas besoin de réveil matin, d’autant plus que le TER nous informait bruyamment de son passage à 7h30.
Les campeurs ont eu droit 2 matins consécutifs à une panne générale de courant, due à une demande en électricité très forte pour un petit réchauffement matinal et la mise en route des cafetières électriques.
Mais on trouve toujours un électricien à porter de main, même au sein des CTG… n’est-ce pas Denis ?

Les fêtes de Pâques ont sans doute été joyeuses pour tous.
Même pas besoin de partir à la chasse aux oeufs, ils avaient placé un panneau cette année…

.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »