Dans le Vercors, à la Dent du Loup, le 28 février 2014

dentduloupPas de trace de loup, très peu d’autres animaux ; par contre, les CTG ont laissé leurs empreintes à la Dent du Loup, à la bergerie et au hameau de Sornin.

Notre spécialiste traceur, Jules, nous a ouvert la voie, parfois même des tranchées de plusieurs dizaines de centimètres de hauteur, ou plutôt de profondeur, conséquence des abondantes chutes de neige des derniers jours (plus de 40 cm en certains endroits).

Après avoir garé nos véhicules au Fournel, près d’Engins, la montée amorcée fut raide, jusqu’au hameau de Sornin ; après la traversée des bois, où la neige fraîche n’en finissait pas de tomber des branches (sur nos têtes, bien sûr !), un magnifique panorama s’affichait : Belledonne toute illuminée de soleil, et jusqu’à la Meije, le Rateau, la Barre des Ecrins, et d’autres sommets bien connus des spécialistes.
En bas, on devinait quelques quartiers de Grenoble, dans l’ensemble bien prise dans des nuages épais.
Le petit crochet jusqu’à la Dent du Loup nous permit de percevoir le bas Grésivaudan, bien congestionné aussi.

Une dernière petite côte nous emmena à la bergerie, lieu du casse-croûte.

Le temps s’est alors voilé peu à peu, annonçant d’autres chutes de neige pour les jours à venir, mais la boucle proposée par Pierre ne manquait pas d’attraits : de nouveaux points de vue sur le Moucherotte, Saint-Nizier, Le Taillefer, l’Aigle Impérial dominant les lacs de Laffrey, et la pittoresque fontaine de Sornin.

Pour les stats : 9 participants, dont 2 féminines , 700m de dénivelée pour un circuit de 10 km environ.
Photos de Serge, Jules, Fernand et Jean-Paul

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)