cycles CATTIN…. le vélo qui vous fait du bien ….

une belle randonneuse « cycles CATTIN » au col de Cluy ( en Oisans )

Faire du bien, c’est synonyme d’apaiser, soulager, faire plaisir, bien faire les choses …. n’est ce pas ?

En ce beau jeudi 1 er mai 2019 et cette « 2 ème Cattinade » (rassemblement  bi-annuel des utilisateurs de vélos CATTIN mais pas seulement ) Fabien BONNET, gérant de la Sté nouvelle des cycles CATTIN, aidé par son épouse et les enfants mais aussi son papa venu de Haute Savoie, nous avait conviés à une sortie matinale à vélo, dans les collines du sud Grenoblois .

Le départ eu lieu vers  9 h 30 de son atelier de POISAT, après un café et une photo pour immortaliser l’événement . 3 parcours avaient été concoctés par Daniel CATTIN, ex couturier du cycle aux mains d’or, qui a officié dans la profession pendant 32 ans en son atelier de Crolles.

Une vingtaine de CTG étaient au rendez vous, mais aussi beaucoup de jeunes, juchés sur des vélos de course, de voyage, en Gravel …

savez vous ce qu’est une Cattinade ?

La majorité venaient de la couronne Grenobloise, mais un jeune couple venu de Lyon par le train le matin même, repartait à vélo à Lyon après les agapes organisées en fin de parcours à l’étang de la Haute Jarrie.

Il y avait du soleil et des nanas, du gravier comme il se doit, et des victuailles plein les plats, merci papa …BONNET  !

Un grand merci Fabien pour cette organisation et l’accueil chaleureux ….Et dire qu’en ce jour de fête du travail, certains battaient le pavé ( ou se battaient à coup de pavés à Paris) pendant que tes invités battaient la campagne Grenobloise à la recherche du bonheur …..( à chacun sa conception…).

miam, miam les diots à la polenta

Madame, Mademoiselle, Monsieur, il faut vous dire qu’un vélo CATTIN allie confort et rendement , légèreté et fiabilité, que ce soit pour grimper des cols ou faire de la distance. Un vélo CATTIN sera toujours adapté à la personne, qu’elle mesure 1 m 55 ou 2 m 05, et à sa pratique.

Le bien-être à vélo passera par une étude posturale approfondie, d’où découlera la géométrie adéquate du cadre, le choix des roues, de la transmission et des équipements.

Si votre choix se porte sur un vélo ( voire tandem ) construit à la main par un artisan comme Fabien, la seule contrainte serait que vous ne pourrez pas acquérir ce bijou de technologie en vous levant un matin ….et parce que vous en aurez rêvé la nuit écoulée.

Un vélo  « cousu main  » dans les ALPES demande au moins 5 journées de travail , et si le délai d’attente prévue avoisine les 15 ou 30 jours, c’est plutôt bon signe , car le nombre d’artisans comme Fabien BONNET en France, se compte maintenant sur les 10 doigts de nos mains .

Fabien donne le départ à une troupe impatiente

après l’effort le réconfort

rendez visite à Fabien BONNET, il le vaut bien !

Share

(3 commentaires)

  1. Bravo Rémi un texte superbe qui donne envie de partir tout de suite c’est ce qu’on a fait

  2. Bravo Rémi tu m’as bien eu .
    En lisant le texte je me disais : < < il a la plume d'un rédacteur parfait >>

  3. Bravo Jules pour ce bel article qui pourrait se conclure ainsi :

    Quand on partait de bon matin …sur un biclou signé CATTIN …. :

     » Ah, quel plaisir que de prendre la route dans la fraîcheur d’un petit matin printanier, de sentir son vélo avancer, de sentir ses jambes se mettre tranquillement en mouvement, de sentir ce petit vent frais et la légère humidité matinale qui progressivement laisseront la place au soleil, à sa chaleur bienfaisante et aux senteurs des fleurs et des champs !
    Quel plaisir que de prendre le temps de s’arrêter pour contempler un paysage, un monument, une ancienne église…

    A vélo, on peut s’arrêter à tout moment, parce que le point de vue est magique, juste là ! On peut même revenir en arrière pour apprécier encore mieux ce superbe point de vue.

    A vélo, on peut s’arrêter partout pour demander son chemin, discuter un peu, s’informer des curiosités du coin. On retrouve ainsi le sens du contact, chacun ayant plaisir à donner un peu à l’autre, pour un instant, pour un échange simple et convivial. C’est ainsi que l’on se rend compte que les gens savent parler entre eux et ne sont pas si indifférents les uns des autres !!

    Se rafraîchir aux terasses !Ah, quel plaisir aussi de s’arrêter à la terrasse d’un café de village, pour un petit repas le midi ou pour un rafraîchissement au milieu d’une après-midi de randonnée.

    Quel plaisir que de parcourir des itinéraires où l’on est en sécurité, loin du trafic, loin de la cohue, au milieu de la nature que l’on redécouvre avec ses sens. Entendre le chant des oiseaux, sentir les parfums, voir la nature se dévoiler à nos yeux… »

    Extrait d’un article lu sur site AF3V qui retranscrit parfaitement l’esprit du cyclotourisme en général et du CTG en particulier !!!
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)