«

»

Oct 01

CTG : Témoignage de Nicole Combe

nicolecombeFernand et Philippe, le fils ainé, faisaient du vélo entre hommes, tandis que moi, je gardais le « petit ». Lors du rallye du Mont Aiguille, ils ont rencontré un couple avec lequel ils avaient échangé leurs impressions et leurs désirs de se préparer pour le BRA ; ça tombe bien, c’est notre club qui l’organise  avait rétorqué le couple !  Ils ont donc fait le BRA et quelques années se sont écoulées où leurs vélos sont restés accrochés au clou.

Puis l’envie leur a repris, ils se sont mis à reparler vélo et a avoir des fourmis dans les jambes ; hep ! Leur ai-je dit ! Vous n’allez pas reprendre la route à 2 ! Nous sommes 4 à présent, Stéphane a 17 ans, il peut suivre mais moi, peut être moins ! bien sûr, l’idéal, ce serait de trouver un club où chacun de nous pourrait trouver coéquipier à son niveau ; mais quel club ? Nous étions tous les 4 à table, j’ai pris le téléphone, cherché celui du club de Grenoble et un Monsieur m’a répondu ; il s’agissait de Pierre Robert qui m’a immédiatement communiqué le numéro de téléphone de la secrétaire.

J’avais mis le haut parleur, et en écoutant Mimi, nous avions vraiment l’impression d’avoir trouvé ce que nous cherchions ; chacun peut rouler à son rythme nous dit elle,, avec des gens de tous âges ; à l’époque, il y avait quelques trentenaires et Philippe avait 27 ans.

Nous nous sommes présentés à la réunion du jeudi ; et là, Fernand et Philippe ont retrouvé le couple du rallye du Mont Aiguille qui était, en fait, le président et la secrétaire du CTG.

Depuis, nous les vieux, sommes toujours au CTG et les jeunes se sont tournés vers d’autres horizons.

Le vélo c’est du bonheur lorsque tout va bien, des galères lorsque ça va moins bien, mais j’ai un St Bernard  dit Fernand qui m’accompagne et c’est rassurant !

Je suis née le même jour et le même mois que le club mais heureusement, pas la même année.

La vie est quelquefois un grand hasard et dans mon cas, si j’en fais l’analyse et bien elle a bien fait les choses, lorsqu’il m’a fait pousser la porte du club ! Le CTG c’est un grand club mais chacun peut y trouver sa place ; si, sur la route chacun roule à son rythme, nous avons suffisamment d’autres moments à partager avec les uns et les autres.

Le club est très actif mais sa force c’est surtout de pouvoir compter sur des personnes qui s’investissent pour  le dynamiser.

Je lui souhaite de longues années à vivre.

Nicole Combe

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »