«

»

Juin 23

Coup de chaleur en Matheysine

14 CTG, en parité, ont profité du beau soleil annoncé pour effectuer ce jeudi 21 juin un circuit programmé un peu plus tard sur notre calendrier.

Un des rares moments de fraîcheur fut la montée bien ombragée jusqu’à Laffrey, pour la plupart des participants partis de Séchilienne.
Le reste de la troupe était garé à Laffrey. Pas de souci de coordination, on n’a perdu personne !

Après avoir contourné le lac principal et traversé Cholonges pour éviter d’emprunter la Nationale, nous avons coupé cette route très fréquentée pour gravir le petit col du Crey et descendre jusqu’à Notre Dame de Vaulx, puis la Motte d’Aveillans. Nous avons rejoint La Mure où nous avons rencontré Paulette et Bernard, en autonomie, dans un de leur secteur préféré.

Nous sommes ensuite descendus jusqu’à l’impressionnant viaduc au-dessus de la Roizonne, avons traversé Roizon pour atteindre Sievoz le Bas.
Qui dit « Le Bas », fait immédiatement penser à « Le Haut », avec une belle côte de plusieurs kilomètres où quelques-uns ont « laissé des plumes »…

C’est à Siévoz le Bas que Serge nous a quittés pour rentrer seul chez lui, à Bourg d’Oisans en passant par le col d’Ornon ; mais rien ne lui fait peur !

La route est tranquille, mais la chaleur est devenue sérieuse, voire étouffante.
Certains ont décidé de monter le col de Malissol avant de manger le casse-croûte, et d’autres ont préféré écouter leurs estomacs en reprenant quelques forces à La Valette.

Le col est ombragé. Alors on a pris son temps pour manger, blablater, faire une sieste… chacun son « truc ». Et attendre les copains.

Après la descente rapide à Nantes en Rattier, nous pensions que le retour serait une simple formalité, mais par cette chaleur, les 200 à 300m de dénivelés restants ont laissé des traces.

La descente vers Séchilienne est effectuée prudemment et nous nous sommes replongés dans la chaleur de la vallée de la Romanche, et avons eu du mal à entrer dans nos véhicules surchauffés.

Très belle journée sous la conduite de Pierre (Merci !)
Tout le monde paraissait ravi, malgré les difficultés.

Pour ceux qui avaient choisi le parcours en entier ; 79 km pour 1500m de dénivelé.

Voir Photos Fernand.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »