«

»

Déc 23

Christian et Patricia bientôt de retour ?

Des nouvelles au 14 décembre 2017

Après une remontée périlleuse et harassante du continent Africain , ils viennent de s’envoler pour l’Europe à destination de Chypre. Il est à parier qu’ils vont se remettre de leurs émotions en passant quelques temps dans la douceur de la côte Méditerranéenne , et qu’ils reviendront vers la France , leurs familles et amis, quand le printemps reviendra . ….

Leur vision de l’Afrique en quelques mots et chiffres.

Nous n’avions pas prévu de traverser ce continent. Mais arrivés au « bout » de l’Amérique du Sud, nous n’étions pas prêt pour rentrer. Impossible de monter dans un avion et d’atterrir en France. Trop violent après trois années de vagabondage. L’Afrique nous est alors apparue comme un bon moyen de terminer le voyage en douceur.
En fait ce fut un voyage à part entière, plein d’émotions et de moments forts. Pas vraiment la destination pour terminer en douceur. Du coup, nous ne sommes toujours pas prêt pour rentrer…
Nous ne connaissions rien de ce continent. Incapable de « placer » le Zimbabwe sur une carte ou de citer la capitale de la Namibie. Pour nous Afrique était égale à désert, animaux, famine, conflits, chaleur, immigration. Le discours des médias en quelque sorte…
Les déserts sont bien présents. Magnifiques, colorés, grandioses.  Les animaux y sont encore en liberté et pas seulement dans des parcs. La famine et les conflits doivent, hélas, exister dans certaines régions (sûrement les mêmes). Mais la plupart des pays sont en paix. Jamais nous ne nous sommes sentis en danger ou en insécurité. Quant au climat, il est comme partout, variable. Nous avons eu très chaud au Soudan (50°) et limite froid sur les hauts plateaux d’Ethiopie ou les nuits en plein désert. La petite laine nous a manquée parfois, car nous avions renvoyé toutes nos affaires « chaudes ».
Quant aux habitants, du à un lourd passé colonial, le rapport à l’homme blanc peut être parfois pesant, mais dans la très grande majorité, les Africains sont plutôt cool et aiment leur pays.
Un continent qui n’a pas, complètement, rejoint « la mondialisation » et c’est tant mieux.
Nous avons vraiment aimé la partie Australe. Ses habitants, son rythme, ses ambiances, ses paysages, ses pistes, ses animaux. La partie nord a été plus difficile. Agressivité des gamins en Ethiopie, vent fort au Soudan, événements perturbant notre trajet en Egypte.
Pour autant, nous avons une impression de « pas assez », d’être allés un peu trop vite, d’avoir juste traversé ce continent. L’Afrique demande plus. Il faut s’en imprégner.
J’espère que nous pourrons y revenir (Inch Allah)
Pour les chiffres : 8 mois, 8 pays, 13 700 kilomètres.

La suite…
Les vélos sont emballés, les billets d’avion achetés. Jeudi 14 décembre nous nous envolons pour l’Europe.
Share

(3 commentaires)

  1. Patricia et Christian

    Bonjour les Marseillais,

    Malheureusement nos routes ne nous à pas menées à Marseille.. Ce sera donc pour une autre fois sans doute. Merci pour ce petit message. Amicalement
    Patricia et Christian

  2. Marie therese Tringa

    Un bonjour des marseillais ou on s est vu au camping cuneo italie.a bientot j espere on vs attends a marseille .prenez soin de vous

  3. Jules Arnaud

    Pour ma part, je ne me risquerai pas à faire une prédiction .Si ce devait être en 2018 je pencherai pour une prévision entre les premières jonquilles et les derniers lilas…Ils sont en bonne santé semble t’il, malgré un court séjour de Patricia à l’hôpital de Larnaca suite à une grosse fatigue .Comme ils n’ont pas encore roulé en Australie, ce continent sera peut être pour leur prochain voyage…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »