«

Juil 15

BRA Club – 14/15 juillet 2017

Texte d’Henri et Jacques, photos de Jules, Pierre, Henri et Jacques …

Formule BRA à la carte, départ Grenoble, Vizille ou Rochetaillée pour un périple comprenant le Vendredi, le col de la Croix de fer (dénivelé 1450m), le Mollard (dénivelé 450m après avoir pris la route en balcon à St Sorlin) et le Télégraphe (dénivelé 850m), Hervé ayant même réussi à l’éviter en passant par la montagne.

Le temps est agréable pour la montée mais frisquet au sommet de la Croix de fer quand le soleil passe derrière les nuages, ce qui nous obligera à déjeuner autour du « lac » 100m derrière en contre bas du col. Petit café traditionnel juste avant le pied du col, le soleil est maintenant bien installé et ne nous quittera plus jusqu’au soir.

.

Juste après le Rivier, un bloc de rocher de près d’1m de diamètre a rebondi sur la partie gauche de la route juste entre Jacques et Hervé … un grand merci à la providence qui était avec eux aujourd’hui.

 

.

Nous passons la nuit à Valmeinier dans un établissement qui accueille les classes de neige par chambrées de 3 ou 4 personnes. Excellent accueil, certains verront ou entendront le feu d’artifice, d’autres et c’est mon cas étaient alors partis depuis longtemps dans les bras de Morphée.

 

Petit déjeuner 8h (et oui, on s’embourgeoise) et petite mise en jambe de 3 km pour rejoindre le col du Télégraphe. Le col est appelé ainsi en raison d’une tour du télégraphe de Chappe, à bras articulés, construite en 1807 au bord de la falaise. Photo de groupe sous le cycliste portant le maillot à pois bien connu des grimpeurs, et descente sur Valloire pour entamer la face Nord du Galibier, 1100 m de dénivelé pour une arrivée toujours majestueuse à 2648m.

.

.

Un coup d’œil en passant à Bonnenuit aux magnifiques sculptures en pailles, distraction bienvenue dans cette interminable rampe qui mène à Plan Lachat, point à partir duquel on a vraiment l’impression d’être en haute montagne.

.

.

Seul bémol de ces 2 journées, le monde, que dis-je, la foule. Les vacances, la proximité du tour de France, le soleil, le week-end ont rempli les routes de voitures, trafics et motos qui nous dépassent nous laissant parfois un nuage de particules fines que nous avalons à plein poumons. Et que dire de ces myriades de camping-cars tankés sur 6m² en bordure de route ou de virage attendant le tour de France qui ne passera que dans 5 jours, le 19 juillet seulement !!! Le même parcours fin Juin aurait été beaucoup moins agité.

.

.

Au sommet, il y a du vent, il fait froid et il y a un monde fou. Après la photo, nous déjeunerons encore sous le col à l’abri du vent adossés à une palissade bien au chaud. Eric et Jean Pierre Guiga sont partis sans plus attendre car ils ont décidé de finir en beauté par Sarenne, puis descente coté Villard Reculas pour se laisser glisser tout naturellement vers Rochetaillée.

Dans la fin de la descente du Galibier deux virages avant le col du Lautaret, j’entends un bruit mat et assourdissant, je pense dans un 1er temps à un caillou qui aurait heurté le cadre de mon vélo mais j’aperçois dans le même temps Fernand juste devant moi qui a enlevé ses cales et fait un tout droit dans un virage, heureusement personne en face. Sa chambre vient d’éclater, d’où le bruit, et nous verrons un peu plus tard que son pneu, (tout neuf) a subi le même sort. Toujours bien équipé, Fernand sort un pneu de son sac … (je pense que c’était le seul de la troupe à en avoir un !!). Nous réparons donc rapidement et allons rejoindre le reste du groupe à Villard d’Arène où Jules et Marie Do nous avaient invités à prendre le café, enfin quand je dis café je veux dire, Bière, Génépi, Tonic etc etc et café.

Il fait un temps superbe et nous repartons vers la route de secours, le tunnel du Chambon étant interdit aux vélos (le revêtement est encore trop irrégulier). Regroupement au barrage, petite réparation de fortune sur le vélo de Nicolas qui avait cassé un rayon dans le dernier raidar. Hervé a une fois de plus montré toute sa science, puis retour sur Rochetaillée en passant par la route de la Paute (qui démarre au pied de la montée de l’Alpe d’Huez) et permet d’éviter une bonne partie de la route à partir de Bourg d’Oisans, qui, à cette heure-là, est noire de monde. Cette déviation est encore fermée pour cause de renforcement des berges, mais les grilles, négligemment posées nous permettaient quand même de passer sans encombre. Arrivée à Rochetaillée vers les 17h. Eric et JP nous attendaient au bistrot depuis quelque temps déjà. JP, Jules, Nicolas, Cyrille et Alain seront les seuls à renfourcher leur monture pour retourner à Vizille retrouver leur voiture.

BAC, BAC+, super BAC ou super BAC+, chacun a pu choisir la formule à sa mesure, j’en ai même surpris un, ému aux larmes, au somment du Galibier … Il n’y a que le vélo pour nous offrir ça !!!

Cliquer pour voir photos Fernand.

Share

(3 commentaires)

  1. ERIC LAURENT

    Superbe week-end d’évasion à vélo avec une nuit calme au frais et sans bruit à Valmenier. Accueuil très chaleureux à Villard d’Arène chez Marie-Do et jules pour prendre un dernier remontant avant de redescendre dans la plaine et quitter les magnifiques glaciers qui surplombent leur village. Merci à tous et en particulier à tous ceux qui s’impliquent pour la réalisation de ces moments de rêve! Isabelle

  2. Perroud

    Merci pour ces super reportages.
    Un petit correctif; Dominique est aussi rentré à Vizille à vélo: nous étions 6

    Alain

  3. ERIC LAURENT

    Merci Henry pour cet excellent article…
    Mon reportage photo est ici : https://glisseavecplaisir.blogspot.fr/2017/07/le-parcours-du-super-bac-col-de-la.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*