avoir 90 ans…ça n’arrive qu’une fois seulement…

une partie des 142 sociétaires présents à Corps pour fêter ce 90 ème anniverssaire des CTG

une partie des 142 sociétaires présents à Corps pour fêter ce 90 ème anniverssaire des CTG (photo : Eric Couhin / DL)

Quand nous fêtions à Méaudre le 15 octobre 2006 les 80 ans du club, qui pensait que la dizaine supplémentaire arriverait aussi vite !

Pour marquer cette décade, nous n’avons pas mis longtemps à réfléchir lorsque l’ami Jean Paul Zuanon nous fit découvrir le village de vacances de « la tuile aux loups » sis à Corps sur la rive droite du lac du Sautet. Une visite éclair le 12 janvier après une grimpette à vélo à la Salette, un accueil chaleureux par Anne et Guillaume les gérants, et le contrat était prestement conclu.

Nous avions fait le pari de remplir le centre sur un Week End, et la mise en place de multiples activités sportives et culturelles pour autant que la météo le permette !

Samedi 1 octobre: la pluie nous accueille dès notre arrivée à Corps. Nous sommes 90…et que faire pour occuper 90 personnes toute une journée ? Anne et Guillaume nous préparent le café , Jean Paul Z qui a élu domicile à Corps depuis une dizaine d’année nous rassure en nous dressant  un inventaire des richesses touristiques et

J.P Zuanon

J.P Zuanon

patrimoniales des environs immédiats ….et en moins d’une heure, un programme est établi pour la journée.

Il nous présentera d’abord un diaporama, commenté à la façon « connaissance du monde » sur l’histoire de la construction du barrage hydro-électrique du Sautet et du pont sur le Drac ( une prouesse mondiale pour l’époque 1925 – 1935 ), puis après un pique nique pris en commun sur place , des groupes se formèrent pour visiter le vieux village de Corps et  la distillerie Saletinna, une fromagerie à la Salette-village, le musée du patrimoine à Pellafol, voire une grimpette à vélo à la Salette pour les plus courageux, qui reçurent à leur arrivée la haut une bénédiction généreuse et non sollicitée !

Pour d’autres, la décoration du centre de séjour aux couleurs du CTG nous occupa un bon moment, de même que la mise en place d’expositions de photos d’archives anciennes et / ou récentes , de tenues CTG d’époques révolues , de registres de comptes-rendus  ou livres-d’or remontant aux années que les moins de 30 ans de CTG ne peuvent pas connaitre…

Pour tout vous dire, nous n’avons pas vu passer le temps, même si à « Corps et à cri » nous souhaitions le beau temps…pour le lendemain .

Le repas du soir fut très animé par nos conversations, discussions de retrouvailles, échanges intergénérationnels, etc….et un bal bien orchestré par  Guillaume nous emmena dans les bras de Morphée aux environs de minuit  .

Dimanche 2 octobre : à l’heure du petit déjeuner les mines sont réjouies et les friandises vite avalées. Vous dansiez hier soir…et bien il faudra pédaler ou marcher dans un instant ! Rendez vous à 9 h pétantes devant le gîte !

Une atmosphère un brin irréelle enveloppe « la tuile aux loups et louves » des CTG, leur tanière du bonheur  pour un W.E trop vite passé . Un voile de brouillard artificiel  enveloppait la piste de danse hier soir  lorsque les corps se trémoussaient…et en voila un vrai qui  ce matin, enveloppe la vallée du Drac, laissant apparaitre de brefs instants la majestueuse cime de l’Obiou, l’ogre de la Matheysine et du Beaumont  !

Quelques 80 filles et garçons des CTG se répartissent en 4 groupes pour engloutir quelques kilomètres de routes ou chemins,en guise de réveil musculaire : 30 environ feront l’ascension de Notre Dame de la Salette , prouvant ainsi en 26 km et 1000 m de dénivellation, que plus le cyclo monte, plus il s’élève … 30 feront le tour du lac du Sautet , dans le sens des aiguilles de la montre, de façon à ne pas louper le temps de l’apéro prévu vers 12 h …

Alain Imbert président du Codep 38 FFCT a grimpé la Salette avec nous

Alain Imbert président du Codep 38 FFCT a grimpé la Salette avec nous

14 chausseront baskets aux pieds et bâtons aux  mains  pour découvrir la rivière Sezia et le passé viticole des coteaux de Corps, 6 à VTT grimperont vers les Cotes de Corps et Ste Luce, ne verront pas le loup en  traversant le bois du Ser, mais découvriront le bel hameau des Achards .

Sur le coup des 12 coups de midi, toute la troupe ou presque est de retour à « la tuile aux loups » pour l’apéro offert par le club, retrouvant ceux qui viennent d’arriver de Grenoble . J’ étais le dernier à redescendre de la Salette, fonçant vers Corps pour être à l’heure à mon rendez vous avec le reporter du Dauphiné  Libéré et le président du Codep 38 FFCT Alain Imbert,   lequel nous avait fait l’honneur de participer à cet anniversaire ainsi qu’ à la grimpée à la Salette .

julesJe ne connaitrai jamais l’adrénaline d’un vol plané en Wingsuit depuis le sommet de l’Obiou, mais je peux vous dire que ce vol plané à vélo, devant la porte du gite et de plus en pleine côte, devant 140 amis m’a mis K.O , le nez rouge sang, lèvres enflées et mâchoire douloureuse,  l’ oeil au beurre noir  et l’air penaud devant tant de maladresse …

Nous avons tous pu apprécier les plats savoureux et variés préparés par l’ équipe du gite ..ainsi que le gâteau d’anniversaire et le champagne offerts par le club .

A l’heure du discours de circonstance , j’ai dû puiser dans mes forces pour vous dire quelques mots retraçant les grandes étapes du club de 1926 à nos jours  : un club regroupant 4 générations dont 35 % de féminines,  où l’on se sent bien , certains étant fidèles depuis près d’un demi-siècle. Notre richesse c’est vous toutes et tous, et malgré notre amour de la bicyclette et des grandes chevauchées cyclotouristes, la performance est accessoire  à l’esprit  de camaraderie et d’ entraide qui  règne au sein du club.

J’ étais très heureux d’être avec vous ,ainsi que de la présence  des 5 présidents qui m’ont précédé au cours de

mes 5 prédécesseurs

mes 5 prédécesseurs

ces 40 dernières années, chacun d’eux ayant pu nous conter quelques anecdotes et moments choisis de leur expérience au sein du club  ( Robert Penon, Jean Tixier, Daniel Cattin, André Satin, Gérard Pivot ).

Pour ne pas faire mentir mon curé qui disait que chanter c’était prier 2 fois, l’ami Franco avec sa voix de ténor voulu bien nous faire terminer cette journée par des chansons en Français et en Italien, reprises en coeur par toute l’assistance .

Franco (alias giromondo)

Franco (alias giromondo)

Je remercie  tous ceux qui ont pris une part active à la mise en place de ce W.E de retrouvailles , ainsi que Anne et Guillaume, sympathiques gérants du centre de séjour de la tuile aux loups, bien accompagnés par le personnel de service  placé sous la férule de Aysa Aysegul. Par leur présence discrète mais avenante, nous nous sentions comme chez nous .

Longue vie aux CTG…et rendez vous pour les 100 ans en 2026….à la tuile aux loups ?

l'esprit de la Salette planait sur la tuile aux loups et les CTG le 2 octobre 2016

l’esprit de la Salette planait sur la tuile aux loups et les CTG le 2 octobre 2016

 

 

Share

(2 commentaires)

  1. En tous les cas vous avez fait une belle fête pour les 90 ans du CTG.

    Très content d’avoir été parmi vous .

    Encore félicitations pour avoir assuré jusqu’au bout.

    • Isabelle Gunié on 23/10/2016 at 11:49
    • Répondre

    Quelle Belle Plume!

Répondre à Isabelle Gunié Annuler la réponse

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)