«

»

Mai 26

Ascension(s) sur les parcours de la Roanne à Crest (25 mai 2017)

Des cols, vous en voulez ?
Des petits, des longs, jamais très pentus, tous aussi beaux les uns que les autres !
C’est ce que nous proposaient nos amis cyclos Crestois lors de leur organisation du Jeudi de l’Ascension, par un temps splendide, chaud et bien ensoleillé. C’était notre première participation à la « Roanne »
La « Roanne », c’est un affluent de la Drôme qui traverse la plupart des communes prévues au programme (Chalancon, Gumiane, Saint-Benoît en Diois, Saint Nazaire le Désert… ) jusqu’au Pont d’Espenel où elle rejoint la Drôme.
Depuis ce pont, nous avons une vue magnifique permettant de nous rendre compte des multiples activités rafraîchissantes qu’offre cette vallée (baignade, kayak, farniente les pieds dans l’eau etc…)

Le circuit « route » de 125 km et 1760m de dénivelée semblait correspondre à notre forme du moment. Nous nous sommes donc élancés à la fraîche, vers 8h30 pour profiter à la fois du spectacle de la nature et du patrimoine bâti au cours des siècles sur un secteur que nous n’avions jamais effectué sur nos vélos..
Notre première pause fut à Bourdeaux, petit village médiéval dominé par les ruines de ses châteaux.
Puis Crupies, Bouvières, avant d’attaquer le col de Lescou nous conduisant au premier ravitaillement, le temps d’entretenir nos estomacs et de profiter du large panorama offert.
Le parcours est ensuite vallonné jusqu’à une belle et longue descente parfois sinueuse, avec , sur sa fin, une belle vue sur le plan d’eau du Pas des Ondes.
La Motte Chalancon, autre village médiéval pittoresque, méritait un petit arrêt, trop court à notre goût, mais nous y reviendrons une autre fois pour mieux découvrir son charme .
Nous voici enfin dans l’ascension du col des Roustans, la principale difficulté de ce parcours, il n’y avait pas que la route qui grimpait , le thermomètre aussi ! Heureusement nos bidons avaient encore des réserves !
Nous traversons le village très fleuri de Chalancon, avant d’entrer dans un secteur plus resserré et plus frais, puis quelques kilomètres nous menant enfin au sommet où nous rejoignons un groupe de cyclos vauclusiens.
Encore quelques petits cols à passer (La Vache, Portail, Les Guillens) avant d’entamer la descente sur Saint-Nazaire.
Il ne fallait pas rater le deuxième ravitaillement, sur le parking des pompiers, en léger retrait, mais les appels des organisateurs, et la présence d’un camping-car attiraient nos sens…
Le parcours nous menait ensuite jusqu’au Pont d’Espenel, lieu de Résistance,  et nous longeons la Drôme.
Sur l’autre rive, Saillans nous semblait être un village à découvrir : nous y reviendrons aussi en d’autres circonstances.
La présence du mistral ajouta du piquant à notre retour ; mais la tour de Crest fut bientôt en vue, puis le parc à chevaux bien animé et enfin la « ligne d’arrivée » et la dégustation de la fameuse caillette de Chabeuil !

Que dire sur l’organisation ?
Un très bon accueil bien organisé au départ, des parcours propices à la découverte sportive, des ravitaillements copieux et équilibrés, un fléchage confortable, des cyclos crestois attentifs à notre bien-être et dévoués .
13 CTG engagés parmi les 560 participants.

Bref, une journée cyclo comme on les aime ! Un grand merci !!!

Info : Quelques CTG avaient participé à l’édition 2016 de « La Roanne » le 5 mai plus précisément (en sens inverse).
Voir le compte-rendu 2016

Visionner le diaporama

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »