Ah le petit vin doux… qu’on boit à Gillonnay !

Un rendez-vous incontournable en fin de saison : La randonnée du vin doux à Gillonnay, le 3 octobre

Le 24 septembre était un jour important pour nos amis cyclos du club de Gillonnay :
« Une vingtaine de membres du club ou amis ont bravé la pluie pour se livrer à la vendange qui alimentera le Vin Doux du Gillonnay Cyclo Club organisé  le jeudi 3 octobre de 12 heures à 18 heures.
Le ramassage du raisin et la transformation peut se faire grâce à l’apport en vendange et au prêt de matériel du viticulteur local, François Rabatel,  passionné par le maintien de cette tradition.
Merci à lui. » (extrait du site du club)

Plus de 450 participants sont venus de toute la région, jusqu’à Lyon, Chambéry, Valence et Grenoble, et peut-être plus loin encore…
Nous étions 25 Cyclotouristes Grenoblois présents à cette belle randonnée proposant un tout nouveau tracé pour notre plus grand plaisir, avec 2 parcours minutieusement préparés de 60 et 90 km.
Un très bon fléchage confortable, un ravitaillement au charmant village de Lontiel, un peu à l’étroit au bord de la route, mais très bien fourni et enfin un plateau repas à l’arrivée, arrosé du fameux vin doux, le tout dans la bonne humeur.
Sans oublier la tombola des courges de toutes espèces !

Le beau soleil a fait oublier des températures parfois un peu fraîches pour découvrir les nouveautés du parcours.
Nous partons en direction de Saint SIméon de Bressieux, où nous apercevons le village de Bressieux un peu en hauteur et furtivement les tours de son château médiéval. Après Viriville, le relief commence et nous passons à proximité du Camp militaire de Chambaran et des étangs de Vienne, avant de rejoindre Lentiol et son église de Saint-Andéol-et-Saint-Jacques, point de ravitaillement.

La boucle des 90 km nous propose ensuite la traversée de Lens-Lestang, puis Moras en Valloire, un bourg médiéval qui mériterait une visite plus approfondie, connu aussi comme étant « le pays de la poire« 

cyclote minuscule au milieu des éoliennes géantes

Nous prenons ensuite la direction d’Hauterives, célèbre grâce au « Palais idéal du Facteur Cheval » que nous ne verrons pas puisque nous emprunterons une petite route au milieu des champs de maïs, victimes de la sécheresse et passant très près d’une rangée d’éoliennes imposantes. Le vent contraire s’intensifie et les efforts sont plus intenses…

Et nous voici parvenus au Grand-Serre par son allée arborée rectiligne ; un village de caractère méritant lui aussi un arrêt plus long pour découvrir les nombreux éléments de son patrimoine.

Nous rejoignons une 2ème fois le point de ravitaillement à Lentiol et passons à Marcollin avec sa belle église, passons à proximité de Beaurepaire, traversons Faramans et une nouvelle petite route nous emmène à la dernière difficulté, le col des Crozes.
Nous traversons La Côte Saint André où la circulation nous impose la plus grande prudence. Gillonnay n’est plus très loin…

Un grand merci à toute l’équipe de bénévoles de ce club qui nous a offert une belle journée. Nous reviendrons pour voir si le vin doux est toujours aussi bon…

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Le site des Cyclotouristes Grenoblois (CTG)